Les espérances d’une maman

Les espérances d’une maman

Aujourd’hui Le Maroc : Quel est l’état d’avancement de l’enquête sur la disparition de votre fils Ismaïl ?
Nadia Tahiri : Nous avons déposé une plainte transmise à la police judiciaire au sujet de la disparition d’Ismaïl et suite à laquelle un mandat d’arrêt international a été émis à l’encontre du père. Nous avons veillé à ce qu’il soit diffusé par Interpol.
Parallèlement, nous avons saisi le ministère de la Justice, le service chargé de l’entraide judiciaire plus spécialement, en application de la convention de 1981, pour qu’il transmette notre requête à l’administration centrale en France. A cet effet, le procureur français a ordonné une enquête. Nous attendons toujours ses conclusions.
Quelles sont les actions que vous avez entreprises au Maroc ?
Au Maroc, nous avons sollicité le procureur du Roi pour que la police judiciaire auditionne les membres de la famille Caruso. Il s’est en effet avéré qu’une quinzaine de jours avant sa disparition, Mehdi Michel Caruso s’était marié. Sa nouvelle femme a depuis quitté le territoire marocain ?
Elle est très probablement partie avec lui puisque Meriem Naguib s’est envolée à bord d’un avion d’Air France à destination de Paris le 26 septembre dernier.
Les fichiers de la police des frontières ne font cependant pas état de Mehdi ou d’Ismaïl. Il n’existe donc aucune preuve que ces derniers aient quitté le territoire marocain.
Cela voudrait-il dire que votre fils se trouve toujours au Maroc?
C’est le cas pour les autorités marocaines pour qui ni mon ex-mari, ni mon fils n’ont fait tamponner leurs passeports aux frontières. Mais personnellement, je ne peux rien avancer pour le moment. C’est pour cette raison que mon avocat a demandé le contrôle de la liste des passagers du vol d’Air France à bord duquel se trouvait la nouvelle femme de Mehdi Michel Caruso. Pour ce, il faudrait absolument que la police judiciaire le demande par écrit à la compagnie aérienne. Et c’est une procédure qui prend beaucoup de temps.
Plusieurs zones d’ombre persistent dans cette affaire. Lesquelles?
Personne ne s’est intéressé aux parents de Mehdi Michel Caruso ni à la famille de sa nouvelle femme. On ne peut pas imaginer qu’ils aient, tous les deux, quitté le Maroc sans qu’il ne le dise à leurs proches parents, ou sans qu’ils ne leur laissent de trace ou d’adresse où ils peuvent les joindre.
Les éléments de la police judiciaire refusent de le faire et invoquent le caractère vague des instructions du procureur. Pour eux, et par respect des droits de l’Homme, il est devenu indispensable d’avoir la couverture du procureur. Pour pouvoir arriver à la vérité sur la disparition de mon fils, il faudrait auditionner plusieurs personnes et pourquoi pas enquêter sur les lignes téléphoniques de Mehdi Michel Caruso et sa femme, et ce pour savoir au moins la destination qu’ils ont prise après avoirs enlevé mon fils.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *