Les études à Dar Al Hadith Al Hassania passées à la loupe

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a organisé, du 23 au 26 février à Marrakech, une rencontre académique sur les programmes des études dispensées à Dar Al Hadith Al Hassania, à la lumière des réformes engagées depuis l’année dernière, conformément aux Hautes instructions royales visant à rattacher cet établissement au ministère.  Ces réformes visent également à permettre aux lauréats de cette institution prestigieuse d’approfondir leurs connaissances en matière des sciences de la Chariaâ, avec une maîtrise des langues et des outils de réflexion méthodologique moderne.
 Ont participé à cette rencontre, dont les cérémonies d’ouverture et de clôture ont été présidées par le ministre des Habous et des Affaires islamiques, quarante érudits en théologie, dont Ahmed Khamlichi, Mohamed Yessef, Mustapha Benhamza, Mohamed Raoundi, Farid Ansari, Driss Bendaouiya et Lyazid Radi. Y ont également pris part deux éminents érudits arabes en l’occurrence Mohamed Haytam Khayat et Majid Fakhri, outre deux théologiens américains distingués de l’université de Harvard, un autre de nationalité française, ainsi que deux ouléma du Pakistan et de Malaisie, à savoir Mohamed Khaled Massoud et Mustapha Kotb Sanou et un autre d’Afrique du Sud, Ibrahim Moussa. Cette rencontre, à laquelle ont pris part quatre étudiants de Dar Al Hadith Al Hassania, dont deux femmes, a été également marquée par la participation de ouléma marocains exerçant dans des université étrangères. Il s’agit de Houria Bennis, Ali Benmakhlouf et Abdelali Amrani Jamal. Les travaux de cette rencontre se sont déroulés dans le cadre de quatre ateliers : l’atelier des sciences de la Chariaâ, l’atelier de la pensée et de l’histoire islamiques, l’atelier des sciences humaines et sociales et l’atelier des religions comparées. Les programmes d’enseignement, qui ont fait l’objet d’une loi publiée au Bulletin Officiel, sont élaborés de manière permettant d’en discuter et d’en modifier le contenu sur la base des objectifs clairement définis et des expériences. Cette démarche constitue d’ailleurs la finalité de cette rencontre, dont les participants en ont salué le caractère singulier au niveau international pour ce qui est des programmes d’enseignement islamique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *