Les homosexuels marocains se mettent en ligne

L’association Kifkif (Egaux en arabe) est une association qui a vu le jour en 2004. L’association, basée à Madrid, est composée de lesbiennes, gays, transsexuels et bisexuels du Maroc. Elle se veut un groupement qui milite en faveur des droits de ces personnes. Les responsables de l’association affirment que leur mouvement est ouvert à l’adhésion de toute personne qui partage ses valeurs.  Selon l’association,  toute personne jouit de son droit naturel de disposer de son corps de la manière qui lui paraît convenable. Un droit qui demeure garanti par la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Dans l’acte constitutif de l’association, on mentionne que son champ d’action concerne aussi bien l’Espagne que le Maroc.
Kifkif a été créée dans des conditions particulières. Le 1er juin 2004, la police marocaine a arrêté dans la ville de Tétouan 43 personnes sous l’accusation de mener des activités homosexuelles. Cette date marque le début de cette association. En effet, des jeunes homosexuels marocains ont entamé sur Internet une campagne internationale pour leur libération. Pour coordonner ses actions, les lesbiennes, gays, transsexuels et bisexuels marocains ont créé un site Internet: http://www.gaymaroc.net/. Le site se veut un forum pour aider les milliers de Marocains qui ne trouvent pas leur place dans la société. Le forum de discussion est animé par les contributions des divers intervenants. Militants de l’association, homosexuels ou de simples sympathisants font les milliers de visiteurs du site. Selon les statistiques fournies par le site Internet de l’association, le nombre de personnes ayant visité le site depuis le premier janvier 2009 s’élève à 28.058 visiteurs.
L’association kifkif a lancé également un magazine électronique intitulé «Mitli» (homosexuel en arabe) qui offre plusieurs informations à propos de l’homosexualité au Maroc. À travers leurs divers moyens, les responsables de l’association condamnent vigoureusement le rejet et l’expulsion dont les homosexuels font l’objet au Maroc.
À partir de 2006, les volontaires de Kifkif ont commencé une lutte pour leur légalisation comme association au Maroc, mais toutes leurs tentatives ont été rejetées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *