Les jeunes à l’assaut des entreprises

Ça bouge dans le monde associatif des jeunes étudiants au Maroc. Un accord de partenariat et d’échange a été conclu entre l’Association internationale des étudiants en sciences économiques et commerciales et Coca-cola.
L’accord avec cette compagnie est née d’une vision partagée et prévoit une contribution annuelle de 50 000 DH. La société assure également 4 postes de stages pour recevoir quatre étudiants étrangers dans sa filiale au Maroc. Ce qui quatre autres postes aux étudiants marocains à l’étranger. Elle a également adopté la recommandation des stagiaires marocains dans ses filiales aux quatre coins du globe. A cela s’ajoute une aide logistique dans l’organisation, par l’association, d’événements ainsi qu’une participation à la formation de ses membres dans des domaines tels que la communication ou le marketing. Une façon de s’ouvrir sur la vie professionnelle, rompre avec l’inertie qui règne sur nos campus, dynamiser un tant soit peu la vie associative pour jeunes et aboutir à des projets concrets sans avoir à se demander si les moyens pour y arriver seront accordés.
Nouvellement renommée Global Network for Youth Exchange (GNYE), L’AIESEC a été créée en Belgique, en 1948. Son réseau compte actuellement plus de 80 000 membres, répartis sur 85 pays. Son antenne au Maroc est apparue en 1986 et elle dispose actuellement de deux bureaux à Rabat et à Casablanca. l’association compte actuellement 60 membres, parmi des étudiants dans plusieurs établissements universitaires. L’objectif est de « contribuer au développement socio-économique des pays et à l’interaction des jeunes à travers plusieurs projets. Des projets qui sont menés à bon port via deux programmes globaux. Le premier est un programme international d’échange, le International Traineeship Excahange Program (ITEP) permettant chaque année à 5000 étudiants d’effectuer des stages à l’étranger.
Ceci, dans des compagnies couvrant les secteurs de la finance, la publicité et le marketing. A cela s’ajoute le Development Traineeship qui est un programme de sensibilisation des jeunes aux problèmes socio-contemporains. Les étudiants sont ainsi mis à contribution dans l’amélioration des conditions de vie de certaines communautés. Et ce n’est pas tout puisque un autre programme, relatif au nouvelles technologies, offre aux étudiants ayant une formation en technologies des stages à l’étranger. Des expériences qui englobent le développement et la gestion des sites web, le développement des logiciels, l’analyse et la conception des système et l’administration de réseaux ou de bases de données.
Le deuxième volet est un programme global de réflexion qui consiste à traiter des problèmes économiques et sociaux par le biais de conférences et séminaires internationaux. Des efforts qui ont aidé à ce que l’association ait une renommée internationale et bénéficie d’un rôle de consultant auprès de l’UNESCO, ce qui lui a permis de représenter ses membres dans plus d’un événement mondial tel que le sommet de la terre à Rio de Janeiro en 1992 et la conférence internationale sur l’enseignement supérieur au Liban 1998. Une renommée que l’association a gagnée par le sérieux et l’engagement de ses membres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *