Les jeunes boudent de plus en plus la télé et la radio

Les jeunes boudent de plus en plus la télé et la radio

L’Unicef décortique les habitudes de consommation des médias des 15-34 ans

Le visionnage pour une durée de plus d’une heure/jour et jusqu’à 4 heures est une pratique chez 19% des jeunes. Ils ne sont que 4% à regarder la télévision plus de 4 heures.

L’Unicef a dévoilé le jeudi 28 février à Casablanca, les résultats de l’étude «Enfant, jeunes et médias au Maroc». Cette étude qui a été réalisée en partenariat avec le Comité Parité et Diversité 2M dresse les habitudes de consommation des médias par les jeunes. Dans le cadre de cette étude, une enquête de terrain a été réalisée entre le 25 juillet et le 15 août 2017 auprès de jeunes âgés entre 15 et 34 ans. L’étude a couvert le territoire urbain, périurbain et rural. Les répondants sont issus de 50 villes et localités rurales. Selon cette enquête, 47% des répondants ont affirmé passer moins de 1 heure/jour à regarder la télévision. Le visionnage pour une durée de plus d’une heure/jour et jusqu’à 4 heures est une pratique chez 19% des jeunes.

Ils ne sont que 4% à regarder la télévision plus de 4 heures. Le sondage montre aussi que 17% de jeunes ne regardent pas la télévision.  Autre constat à relever : la durée de temps passée à regarder la TV est plus prolongée chez les femmes que les hommes. Pour une durée de plus d’une heure et jusqu’à 4 heures, le taux des femmes dépasse celui des hommes de 8 points de pourcentage. Les jeunes préfèrent regarder la télévision le soir (après 19h). En effet, ils sont 45% à déclarer regarder la télévision à partir de 19h00. 38% d’entre eux regardent la télévision entre 19h00 et minuit et 7% après minuit. La télévision à domicile demeure le moyen le plus largement utilisé (82%). La télé sur mobile ou sur PC arrive en deuxième position avec 14% des réponses. Par ailleurs, les jeunes accordent une attention particulière aux productions médiatiques étrangères. 51% préfèrent regarder des productions occidentales ou arabes. Seuls 24% déclarent regarder des productions et médias marocains. Ce choix s’explique en premier lieu par la qualité des productions (aspects artistique, technique et contenu). Le choix des médias étrangers s’explique aussi par  la qualité de la langue et le message éducatif.

54% des jeunes n’écoutent pas la radio

Les jeunes écoutent de moins en moins la radio. Selon le sondage, 54% des jeunes déclarent ne pas écouter la radio. 28% écoutent la radio moins de 1 heure par jour. L’écoute prolongée (plus de 2 heures/j) représente à peine 2%. Ce faible niveau d’écoute constitue une surprise dans la mesure où l’étude «Jeunes & Médias», réalisée dans le cadre du Dialogue média & société, avait montré que la radio était le média préféré des jeunes. La ventilation selon les catégories d’âge montre que plus l’âge augmente plus l’écoute de la radio progresse. En effet, 34% des 15-19 ans écoutent la radio contre 54% chez les 30-34 ans. 16% des 15-19 ans écoutent la radio pour une durée de moins de 30 minutes contre 21% chez les 30-34 ans. 11% de ces derniers lui consacrent entre 2 et 4 heures par jour.  L’étude révèle également que les jeunes écoutent la radio en priorité la matinée, avant 9h00 (34%) et entre 9h00 et midi (16%). L’autre moment important d’écoute a lieu après 21h00. 18% déclarent écouter la radio à partir de 21h00. L’accès à ce média se fait en majorité via le mobile (48%), suivi à 27% par la radio à domicile et en voiture (18%).

La presse écrite papier perd son attractivité

Le taux de pénétration de la presse écrite papier chez les jeunes  est relativement moyen. 58% déclarent lire la presse écrite. 37% affirment y consacrer moins de 1 heure/j. 10% ont une pratique prolongée de la presse. Au total, 47% des jeunes lisent la presse écrite papier contre 72% pour la presse écrite digitale. La lecture de la presse écrite est légèrement plus ancrée chez les jeunes hommes que les jeunes femmes. 9% de jeunes hommes lisent plus que les femmes. Pour ce qui est de l’Internet, la connexion à domicile domine le mode d’accès au réseau (69%), suivi du lieu de travail (10%). 20% des jeunes ne disposent pas de connexion Internet disponible constamment. Selon le moyen d’accès à Internet, la connexion via le mobile est largement utilisée (68%), devançant l’ordinateur portable (17%) et de bureau (9%). A noter que 84% des femmes disposent de l’Internet contre 76% des hommes. L’accès à internet depuis le domicile explique cet écart  de 8 points. Le temps consacré à Internet dans la journée par les jeunes est important. 66% des jeunes passent plus d’une heure. 32% y passent plus de 4 heures. 34% passent entre 1 à 4 heures/jour.

Réseaux sociaux : Facebook et WhatsApp en tête 

Seuls 3% des jeunes déclarent ne pas utiliser les réseaux sociaux. 83% affirment par contre avoir un usage régulier durant la journée. 42% des jeunes utilisent les réseaux sociaux moins d’une heure/j, 28% les utilisent entre 1 et 4 heures/jour, alors que 13% en font un usage intensif de plus de 4h/j. Sans grande surprise, Facebook et WhatsApp arrivent en tête des réseaux sociaux les plus utilisés. Instagram et Snapchat continuent de progresser fortement, alors que Twitter est en perte de vitesse chez les jeunes. Ces résultats confirment les chiffres de l’ANRT mais diffèrent des données récoltées par l’Arab social media report 2017. Sur ce rapport, le médias préféré est toujours Facebook mais suivi de LinkedIn et Twitter.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *