Les jeunes médiateurs de quartiers arrivent

Les jeunes médiateurs de quartiers arrivent

Le Lions Club Doyen Casablanca soutient les projets lancés par Maillage. Le premier centre de formation des jeunes médiateurs de quartiers appartenant à ce réseau verra prochainement le jour grâce à cet appui.
Implanté à Sidi Bernoussi, à Casablanca, ce centre est d’une superficie de près de 300 m2. En effet, le Lions Club Doyen Casablanca a accordé, vendredi dernier, un don de soutien de 50.000 dirhams pour la formation de 15 jeunes médiateurs durant cette année.  Il a également offert un lot informatique, un téléviseur, un DVD et des livres.
La cérémonie de remise a été présidée par Khalil Hachimi Idrissi, président du Lions Club Doyen Casablanca. Le Lions Club Doyen Casablanca est connu pour son engagement dans les œuvres à caractère caritatif. La devise de ce club n’est autre que «We serve» (nous servons).
Un message clair qui résume la raison d’être même de ce club connu à travers le monde. Ses membres ne ménagent aucun effort pour aider les démunis et les jeunes.
C’est naturellement que cette association tend la main aux jeunes de Maillage et soutient la formation des premiers médiateurs dans les quartiers défavorisés. Et c’est une ONG belge  qui se chargera de la formation de ces jeunes médiateurs dans ce quartier périphérique de Casablanca.
Il s’agit de « Search For Commun Ground » (SFCG), une organisation « qui s’emploie à transformer la manière dont le monde traite le conflit ». SFCG est présente au Maroc depuis 2001.
L’ambassade de la Grande-Bretagne à Rabat, qui soutient également ce projet,  a fait, de son côté, un don de 8.000 dirhams pour former ces jeunes à la médiation. Cette représentation diplomatique a offert aux jeunes de ce réseau regroupant 52 associations à travers le pays des livres traitant de divers domaines.
Ce centre, qui sera consacré à plusieurs activités culturelles et sportives, sera prêt dans les semaines à venir.
En attendant l’ouvrerture officielle de cet espace dédié aux jeunes, Maillage se prépare pour son «Grand oral de la jeunesse ».
 En effet, les jeunes de ce réseau se réuniront au mois de mars prochain pour étudier un recueil de propositions, résultat de quatre années d’expérience sur le terrain pour l’insertion sociale des jeunes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *