Les Marocaines font de moins en moins d’enfants

Les Marocaines font de moins en moins  d’enfants

Dans son rapport sur les projections de la population et des ménages en 2004-2030 publié en 2009, le HCP avait relevé cette tendance à la baisse. Si en 1962, l’indice synthétique de fécondité était de 7,2 enfants par femme, celui-ci ne sera que de 1,8 en 2030.

L’accroissement  de l’activité féminine, les progrès de la scolarisation, la progression de l’urbanisation et l’autonomie des femmes  sont les principaux facteurs qui expliquent cette situation. Trois ans plus tard, le haut-commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi, avait indiqué lors de l’ouverture de l’atelier international sur les projections démographiques que la transition démographique était  en voie d’être achevée dans les pays d’Afrique du Nord avec une fécondité de 2,4 enfants par femme et un rythme d’accroissement démographique de 1,4%.

M. Lahlimi avait fait remarquer que le taux de fécondité s’est élevé à 2,19 enfants par femme en 2010 et le taux de croissance  démographique à 1,1%. Il faut aussi signaler qu’en novembre 2011, un rapport de la Banque africaine de développement (BAD) avait relevé que le taux de fécondité avait fortement baissé en passant de 5,65 enfants par femme en 1980 à 2,31 en 2010.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *