octobre 21, 2017

Les Marocains sont-ils imaginatifs au lit ?

Les Marocains sont-ils imaginatifs au lit ?

Comment les Marocains sont-ils au lit ? Pour répondre à cette question, il faut savoir s’il existe un équilibre entre le Marocain et la Marocaine. Tout le monde le sait, le plaisir se partage à deux. Mais le poids des traditions de la société marocaine, fait que chacun des partenaires, la femme et l’homme, doivent avoir un rôle préétabli : le mâle et la femelle, le dominant et le dominé, le viril et la soumise… Dans ce contexte, peut-on parler de plaisir, d’orgasme, de désir, de savoir jouir… ? Mais que disent les chiffres. L’étude épidémiologique du docteur Khadija Mchichi Alami sur le comportement sexuel des femmes marocaines, confrontée aux témoignages du docteur Maidine est révélatrice. Selon ce dernier (voir entretien page 29), l’homme marocain refuse toute domination de la part de la femme lors de l’acte sexuel et 90% des Marocains ont recours à la position du missionnaire. Pour sa part, nous démontre à travers son étude, première du genre dans un pays musulman, que 70% d’entre eux avouent être dérangés si leurs épouses se laissent aller à manifester bruyamment le plaisir. Chiffres qui laissent supposer une certaine déstabilisation des femmes face à la jouissance féminine, celle-ci les renvoyant à leur propre virilité et au fantasme qu’elle engendre de force suprême. Les femmes, percevant parfaitement le tabou chez leur mari, cherchent certainement à les rassurer. Ainsi, quand elles évitent de manifester leur plaisir sexuel, 7.2% des femmes interrogées le font par crainte d’inhiber la suite du rapport et 24% d’entre elles ont peur de passer pour des impudiques. Une grande partie des femmes craignent également de «bloquer» leur mari. Toujours dans cette même étude révélée à ALM par Dr Mchichi et réalisée récemment (voir entretien ci-dessus) on apprend que pour la question «Pour vous, que représente l’acte sexuel ?», 70% des femmes interviewées ont répondu pour avoir un enfant; 29% que c’est une obligation pour satisfaire les besoins du mari; 1.3% des femmes uniquement ont rapporté que l’acte sexuel est source de plaisir ! Pour la question «Êtes-vous satisfaite des relations sexuelles ?», 14% des femmes se déclarent insatisfaites. Parmi celles-ci, 16% à cause du manque d’affection dans l’acte. Elles le perçoivent comme un acte animal. 16%, par manque de temps à consacrer aux rapports sexuels. Pour la question posée cette fois aux hommes : votre épouse peut-elle crier lors de l’acte ?, 70% des hommes interrogés ont répondu non. Pour la question «Avez-vous eu des rapports sexuels avant le mariage?» 36% ont répondu oui, des rapports superficiels sans pénétration ;16% déclarent n’en avoir jamais eu. Tout cela sans parler de la simulation des femmes de l’orgasme. Donc les Marocains (es) ont intérêt à s’éduquer sexuellement.


Habitudes sexuelles des Marocains

«Le sexe est une composante essentielle de ma relation bien que je sois avec mon partenaire depuis longtemps». C’est l’avis de 78% des 812 Marocaines questionnées dans le cadre de l’étude sur les habitudes sexuelles au Maroc parrainée par les laboratoires Bayer Shering Pharma et présentée en mai 2009 par l’Association marocaine d’Urologie. 74% des Marocains estiment que le rapport sexuel est meilleur dans une relation stable. 32% majoritairement des hommes (38% des hommes contre 15% des femmes ) sont prêts à rompre si les rapports sont ennuyeux avec leur partenaire. 53% voudraient avoir des relations sexuelles plus souvent. 69% des femmes contre 41% disent qu’il faut du temps avec leurs nouveaux partenaires pour avoir de bons rapports sexuel. Par contre, 49% des femmes ont témoigné avoir eu une sexualité plus satisfaisante quand elles étaient jeunes, contre 23% des hommes. Pour 59% des femmes, l’orgasme n’est pas la chose la plus importante, contre 35% des hommes qui partagent le même avis.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *