Les médiations de la paix

Recevant S.M. le Roi Mohammed VI, le président américain George W. Bush a engagé mardi les dirigeants arabes à agir plus résolument pour tenter de mettre fin au conflit israélo-palestinien, en affirmant qu’il envisageait «toutes les options», notamment la tenue d’une conférence de paix, pour résoudre la crise du Proche-Orient.
Qualifiant le Maroc de «grand ami des Etats-Unis», M. Bush a également annoncé la négociation prochaine d’un accord de libre-échange entre les deux pays. A l’occasion de la visite du Souverain, la Maison blanche a aussi exhorté les pays arabes à cesser de financer et d’encourager les violences palestiniennes contre Israël. «Le monde arabe a des responsabilités, et nous travaillerons avec lui pour définir ces responsabilités et l’encourager à les accepter», a déclaré M. Bush aux journalistes.
Les deux chefs d’Etat ont également envisagé la possibilité de réunir une conférence de paix au niveau ministériel. «Cela continue d’être une idée intéressante aux yeux du Président», a déclaré le porte-parole de la Maison blanche Ari Fleischer. M. Bush devrait en discuter avec le Prince héritier saoudien Abdallah, qui doit se rendre ce jeudi dans le ranch Texan du président américain. SM le Roi a également rendu hommage aux efforts de paix déployés par M.Bush et le secrétaire d’Etat Colin Powell, ce dernier ayant échoué à obtenir un cessez-le-feu lors de sa récente mission au Proche-Orient, au cours de laquelle il était passé par le Maroc. A cet effet, S.M. Mohammed VI a tenu à remercier le secrétaire d’Etat de tout ce qu’il avait fait pour tenter de rétablir le calme et la tranquillité dans la région, en exprimant l’espoir qu’il n’ait pas été trop contrarié par l’accueil reçu au Maroc. «Je tiens aussi à remercier M. le secrétaire d’Etat, M. Colin Powell, pour tout ce qu’il a fait pour essayer de ramener le calme et la tranquillité dans la région, en espérant qu’il n’a pas été trop traumatisé par mon accueil au Maroc». S.M. le Roi a enfin salué la négociation prochaine de l’accord de libre-échange avec les Etats-Unis, qui ferait du royaume le second pays arabe à conclure un accord de ce type avec Washington après la Jordanie. Invité par le Souverain, «le Président Bush a accepté de se rendre en visite officielle au Maroc dès que son calendrier le lui permettra». Et d’ajouter «le Maroc est très présent dans mon coeur et dans celui de toute notre famille et je me réjouis de la perspective de m’y rendre dès que je le pourrai», a commenté le président George Bush, dans une déclaration à la presse. Ceci étant, durant la journée du mardi, S.M. Mohammed VI a reçu, dans sa résidence de Blair House à Washington, les représentants des organisations arabes américaines : James Zogby, Président de l’Institut arabe-américain, Ziad Asali, Président du Comité arabe-américain de lutte contre la discrimination, Khalid Saffuri, Président de l’institut islamique, Abdellah Khouj, directeur du Centre islamique et Yahya Basha, président du Conseil américain musulman.
Ces derniers se sont dits honorés et ravis de la visite de travail qu’effectue le Souverain aux Etats-Unis depuis le 21 avril. Une visite, disent-ils, qui «intervient dans une conjoncture internationale marquée par la tension au Proche-Orient».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *