Les méfaits du tabagisme

L’association Ribat Al Fath, en partenariat avec l’association Adra Maroc, organise jusqu’au 25 avril, une campagne de sensibilisation sur les méfaits du tabagisme. L’opération, qui a été lancée dans certaines écoles privées de Rabat, bénéficiera à plus de 700 élèves âgés de 8 à 12 ans. Cette campagne vise principalement à les sensibiliser sur les dangers de la cigarette.
A cette occasion, le directeur d’Adra Maroc, Lézeau Jean Philippe souligne que le programme de cette campagne, conçu en collaboration avec de nombreux professionnels oeuvrant dans le domaine de la protection de l’enfance, comporte un spectacle de marionnettes, afin de mieux sensibiliser les écoliers sur les répercussions néfastes du tabagisme sur la santé.
Et d’ajouter que cette manifestation vise à clarifier et compléter les messages véhiculés par le spectacle en instaurant un dialogue entre animateurs et enfants. Et de préciser que l’expérience de sensibilisation des écoliers de la capitale, la première du genre au Maroc, s’étendra à l’avenir à d’autres écoles du Royaume. Il faut dire que sensibiliser les jeunes d’aujourd’hui sur les dangers du tabagisme, c’est avoir une société où il y a moins de fumeurs, demain.
La consommation du tabac coûte extrêmement cher à la société. Les coûts annuels, de cigarette en soins de santé, pertes de productivité et décès prématurés, sont évalués dans les sociétés occidentales à des milliards de dollars.
Les fumeurs sont plus vulnérables que d’autres à certaines maladies, notamment les maladies du coeur, le cancer du poumon, les affections respiratoires telles que l’emphysème et la bronchite chronique et le cancer de la gorge, de la bouche, du larynx, de l’oesophage, du pancréas, des reins et de la vessie.
Plus on fume, plus on est exposé à diverses affections liées, directement ou indirectement, au tabac. Pour les femmes, on qualifie le tabagisme de «tueur équitable».
Au Canada, par exemple, il menace la santé de toutes les fumeuses et s’avère la cause première de mortalité chez les femmes. Dans plusieurs régions, plus de femmes meurent maintenant du cancer du poumon que du cancer du sein.
Selon plusieurs études, le tabagisme menace plus les fumeuses que les fumeurs, puisqu’il tend à affecter le système reproductif, à engendrer des troubles menstruels et à provoquer une ménopause précoce.
Les femmes qui sont ménopausées trop jeunes sont plus sujettes que d’autres à l’ostéoporose, une fragilisation des os qui peut provoquer des douleurs chroniques, une perte de mobilité et un défigurement permanent. Les femmes qui fument pendant leur grossesse mettent aussi en danger leur propre santé et celle du foetus.
Les non-fumeurs sont aussi des victimes du tabagisme passif. Il les expose également aux maladies du coeur, au cancer du poumon et contribue au blocage, au durcissement et à l’obstruction des artères comme il peut affecter la capacité pulmonaire d’un non-fumeur autant que s’il fumait de 1 à 10 cigarettes par jour.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *