Les menaces américaines en question

La 118-ème session ordinaire du Conseil des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe a ouvert ses travaux mercredi au Caire, avec la participation de 20 ministres, secrétaires d’Etat et délégués permanents.
La délégation marocaine est présidée par Taïb Fassi Fihri, secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères et à la coopération. La réunion examinera, deux jours durant, des questions relatives à l’action arabe commune dans les domaines politique, économique, social et sécuritaire, la situation qui prévaut dans les territoires palestiniens, le soutien à l’Intifada, ainsi que les questions d’Al Qods et des réfugiés. La session se penchera également sur l’examen des menaces américaines contre l’Irak, la situation au sud du Soudan à la lumière de l’accord intervenu, en août dernier à Machakos (Kenya) entre le gouvernement soudanais et l’Armée populaire de libération du Soudan (SPLA) ainsi que sur d’autres questions constamment inscrites à l’ordre du jour des réunions du conseil de la ligue: l’occupation israélienne du Golan, la solidarité avec le Liban, le boycott d’Israël, la situation en Somalie et aux ÃŽles Comores et les trois îles objet de litige entre l’Iran et les Emirats arabes unis. Les ministres auraient à examiner également les sanctions imposées à la Libye à cause de l’affaire Lockerbie, le danger que représente l’activité spatiale israélienne sur la sécurité arabe, les relations arabo-africaines et arabo-européennes, la question de l’eau et les moyens de développer les activités du Conseil économique et social. Plusieurs ministres ont souligné l’importance de cette session et la nécessité d’aboutir à une position arabe claire vis-à-vis de la situation qui prévaut dans la région et des menaces contre plusieurs pays arabes, principalement l’Irak.
Dans ce cadre, le ministre palestinien de la Planification et de la coopération internationale, Nabil Chaâth, a indiqué que la réunion intervient au moment où la sécurité de la Palestine, de l’Irak, de la Syrie, du Liban et même de l’Egypte et de l’Arabie saoudite est menacée. Les travaux du Conseil de la Ligue ont été précédés d’une réunion de la commission arabe de suivi et de l’action consacrée à l’examen des développements de la situation dans la région et à l’application des décisions adoptées lors du sommet de Beyrouth.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *