Les motardes marocaines se donnent rendez-vous à Marrakech

Les motardes marocaines se donnent rendez-vous à Marrakech

Mes dames, vous disposez d’une bécane, d’un vélo ou d’une routière ? Vous êtes toutes invitées à Marrakech le mois de mars pour célébrer à deux-roues la Journée mondiale des femmes. Cet événement qui se prépare vient en toute originalité compléter le panorama festif prévu pour le calendrier du 8 mars. «C’est la première édition, en son genre, initiée par notre association. C’est un appel ouvert à toutes les femmes marocaines, qui montent une moto, afin de partager à notre manière le privilège d’être femme», souligne Dalila Mosbah, présidente de Miss Moto Maroc, première association des femmes motardes en Afrique et dans le monde arabe. L’innovation est donc le cheval de bataille de ces femmes qui ont osé le changement sous un air de renouveau soufflant sur le Maroc. D’âges et de profils variés, ces femmes ont dévoué leur beauté et grâce au service d’une passion qui les a tant enchantées. Cheveux aux vents, au guidon d’une moto… Une fresque qui donne à ces dames des allures de cavalières des temps modernes. L’idée est tant de vulgariser ce loisir auprès de la gent féminine que de s’affirmer en tant qu’intellectuelles, indépendantes et courageuses. «Les Marocaines ont toujours manifesté» timidement «leur engouement pour la moto. Notre association est donc un tremplin pour celles qui veulent exprimer haut et fort leur amour pour la moto», explique Mme Mosbah. Et de poursuivre : «Plus aucune raison de cacher cette passion ! Les Marocaines méritent d’avoir leur propre collectif tout comme les Européennes et les Américaines. L’association sera donc un carrefour d’échange et de détente». Ayant participé à plusieurs manifestations internationales de moto, Mme Mosbah a choisi de transcrire sa propre expérience sur terre marocaine. En créant sa propre communauté de motardes, Mme Mosbah ambitionne de contribuer à l’essor de son pays sur les plans social et touristique. «Nous œuvrons à travers Miss Moto Maroc à accompagner et soutenir les activités d’autres associations travaillant dans le social. De même, nous espérons faire découvrir à d’autres motardes étrangères la beauté du Maroc à travers des circuits dans l’arrière-pays», souligne Mme Mosbah. Bien que l’association vienne à peine de naître, elles sont une centaine de femmes, issues des quatre coins du monde, à acclamer cette initiative. Portugaises, Libanaises, Françaises, Américaines ou autres sont actuellement en contact avec les Miss Moto Maroc pour des échanges et des découvertes. L’avenir s’avère prometteur pour cette petite ruche.
Des manifestations de grande envergure sont actuellement en gestation, sous l’égide de la Fédération royale marocaine de motocyclisme. Pour toutes les intéressées, «silence ça roule» !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *