Les mouvements de mer ont entraîné la perte de 75 personnes

Selon les centres de recherche et de sauvetage du département de la Pêche maritime, des événements de mer ont entraîné la perte de 75 personnes en 2007. Ces événements ont concerné les navires de commerce (7 bateaux), les unités de pêche (223 bateaux) et les bateaux de plaisance (21 bateaux), précise le département de la Pêche maritime, qui vient de publier son rapport annuel relatif aux événements de mer au titre de l’année 2007.
Les interventions de recherche, de sauvetage et d’assistance engagées par les moyens navals du département de la pêche maritime, de la marine royale et de la protection civile, et les moyens aériens de la gendarmerie royale et des forces royales air, ont permis de sauver et de porter assistance à 1.895 personnes, dont 1.731 marins pêcheurs et 164 navigateurs de nationalités étrangères. Ces événements ont eu pour origine les défaillances techniques (65%), le naufrage (14,5%), l’échouement (6,5%), l’abordage (5%), ajoute le département de la Pêche maritime dans un communiqué.
La même source précise que 14 évacuations médicales, vers les ports les plus proches, ont été effectuées en 2007 au profit de 12 marins pêcheurs, 1 navigateur de commerce et 1 passager d’un paquebot, dont l’état de santé s’est dégradée de manière subite en mer. Quant aux unités assistées en 2007, leur nombre s’élève à 257, dont 153 embarcations de pêche artisanale, 78 navires de pêche côtière, 19 unités de plaisance, 6 navires de commerce et un navire de pêche hauturière. Par ailleurs, 39 fausses alertes et 14 opérations de recherche ont été prises en charge par le Centre maritime de coordination de recherche et de sauvetage (MRCC) de Rabat et des centres étrangers et ont nécessité, dans leur majorité, un déploiement de moyens et une mobilisation d’unités appartenant à divers organismes intervenants. Elles ont concerné les trois branches d’activité maritime (commerce, pêche et plaisance).
Le département de la pêche note, par ailleurs, que la coordination des opérations durant l’année écoulée s’est renforcée avec des centres de sauvetage étrangers notamment celui de Madrid (Espagne), de Norfolk (USA) et de Lisbonne (Portugal). Cette coordination axée principalement sur l’échange d’informations et données sur la recherche et le sauvetage, a souvent permis de porter secours avec rapidité et efficacité à des navigateurs en difficulté.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *