Les ophtalmologues en conclave à Rabat

Les ophtalmologues en conclave à Rabat

La capitale du Royaume abritera pour la deuxième fois le cours international francophone d’ophtalmologie de santé publique. Cette deuxième édition placée sous le thème "Organisation et gestion des soins oculaires au niveau communautaire" se tiendra du 5 mars au 6 avril prochain à l’Institut national d’administration sanitaire (INAS). Cette manifestation médicale et scientifique est organisée par le ministère de la Santé, l’Organisation pour la prévention de la cécité (OPC) en collaboration avec la fondation Lions Clubs International à travers son programme Sight First et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ainsi que le ministère des Affaires étrangères de la république française. «Ce 2ème cycle de formation d’ophtalmologie communautaire s’inscrit dans le cadre de la convention conclue entre le ministère de la Santé nationale et l’OPC ainsi que dans le cadre de l’initiative mondiale pour l’élimination des causes de la cécité Vision 2020 : le droit à la vue», déclare Hammou Jawad, membre du comité de coordination de cette manifestation. Et d’ajouter : « 80 % des causes de la cécité sont évitables tels que les maladies du trachome, la cataracte, le glaucome,  et la rétrospective, qui est une complication du diabète. Ce sont ces problèmes de vue qui sont concernés par cette initiative». Ce programme de formation, comprenant un stage de cinq jours sur le terrain, s’adresse aux professionnels de la santé oculaire des pays francophones, à savoir les ophtalmologues et les responsables de programmes de lutte contre la cécité. Au total, 29 bénéficiaires venant de 17 pays dont le Cameroun, le Rwanda, le Bénin, le Sénégal, la Mauritanie, Madagascar et le Maroc, pays hôte de cet événement. Le choix du Maroc pour l’organisation de cet événement scientifique international pour la deuxième fois, n’est pas fortuit. Il est dicté par plusieurs facteurs. «Le premier facteur concerne la proximité de l’Europe et de l’Afrique. Le second facteur est lié aux efforts déployés par l’Etat pour lutter contre les causes de la cécité curable comme la cataracte», explique M. Jawad.
En effet, au Maroc, la cataracte est un problème majeur de santé publique. Elle représente la première cause de cécité. Plus de 350.000 personnes sont atteintes de cette maladie curable. Chaque année, 30.000 nouveaux cas sont enregistrés. Concernant le trachome, le Royaume est en phase d’élimination de cette maladie.

Programme Sight First

Lancé par l’association internationale des Lions Clubs en 1990, le programme Sight First est une initiative mondiale qui vise la lutte contre la cécité curable dans les quatre coins du monde. Les Lions ont ainsi levé trois défis, à savoir supprimer les causes majeures de la cécité évitable, lutter contre les nouvelles menaces pour la vue et offrir une vision pour tous. Grâce à ce programme, la lutte contre la cécité évitable et réversible se concrétise par la construction d’hôpitaux et de cliniques, la formation de médecins, infirmiers et autres professionnels de la santé, la distribution de médicaments et l’organisation de campagnes de sensibilisation aux maladies des yeux.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *