Les Oulémas condamnent la campagne contre l’islam

Le Conseil supérieur des Oulémas du Royaume du Maroc regrette vivement de se voir à nouveau contraint de dénoncer, de condamner la campagne médiatique féroce qui a visé et qui continue de cibler la religion islamique et la foi des musulmans, en la personne du dernier Prophète Sidna Mohamed. Le Conseil «suit avec un profond mécontentement et une grande tristesse ce que publient certains organes d’information européens, particulièrement ceux de pays qui se sont manifestement illustrés par des actes de provocation attentatoires aux sentiments de plus d’un milliard et demi de musulmans et de musulmanes».
Dans un communiqué rendu public ce dimanche, les Oulémas soulignent qu’il s’agit là, en l’occurrence d’un comportement qui reflète tel un miroir une étonnante défaillance éthique à deux doigts de constituer un terrorisme aux effets destructeurs pour l’humanité toute entière. Rappelons qu’il y a quelque temps, le Conseil supérieur des Oulémas avait, toujours par communiqué, exhorté les hommes de la raison et les sages, de par le monde, à agir au plus vite pour enjoindre aux agresseurs de cesser leur agression, sommer les insolents à se départir de leur insolence, pour se conformer à la règle bien établie, qui appelle à l’entraide et à la coopération pour éviter les dégâts et générer les intérêts.
Présidé par Mohamed Yessef, le Conseil assure qu’il n’a jamais «imaginé qu’une Communauté d’hommes puisse s’unir autour d’une aberration, et que ses membres se mettent la main dans la main pour commettre péchés et agressions, force est de dire qu’à présent, nous avons constaté nous-même, et de visu, une telle dérive».Dans ce même communiqué, on annonce qu’après que l’agression contre les valeurs sacrées et les symboles aient été l’œuvre d’une seule publication, «acte que nous avons considéré comme une aberration isolée, nous voilà à présent face à une kyrielle de plus de dix journaux qui se sont empressés, dans un élan raciste et un entrain anti-islamique pour soutenir le mensonge et le faux grossier».
Pour les Oulémas marocains, «la logique du mépris, de la tyrannie, de l’arrogance, de l’atteinte aux symboles et aux valeurs sacrées, ne sauraient favoriser la réalisation des aspirations de l’humanité à un monde jouissant de la sécurité, de la justice, de la tolérance et de la paix». Ainsi, les Oulémas expriment «leur profonde tristesse de se voir une fois de plus contraints de dénoncer, de condamner et de stigmatiser cette féroce campagne médiatique qui a visé et qui vise encore notre religion islamique et notre foi en la personne du dernier Prophète».
Pour eux, l’exercice de la liberté d’une manière préjudiciable aux croyances des autres n’est en réalité qu’une atteinte flagrante à la dignité de l’homme et une agression contre sa sécurité psychologique, sa quiétude morale.
«A l’évidence, tout usage condamnable de la liberté ne peut conduire qu’à davantage de maux et de méchanceté, alors même que la liberté est une valeur humaine sublime, ayant comme finalité d’éclairer les esprits et de les illuminer de vérités incontestables», ajoutent-ils. Et de préciser : «Grand aujourd’hui est l’espoir des Oulémas pour que les musulmans puissent entendre la voix des Sages parmi les décideurs et les hommes d’influence en Europe et ailleurs, dans tous les pays du monde, l’entendre s’élever si haut et si bien au-dessus de celle, assourdissante, de l’insolence et de la légèreté».  «Et ce, en agissant en toute urgence et de manière ferme, pour que cessent ces agissements, pour bannir toute escalade à l’encontre des valeurs des musulmans et de leurs symboles, pour enfin interdire tout ce qui se trame comme actes gravissimes dans ce sens, qu’il s’agisse de matières médiatiques ou de CD-ROM destinés à la commercialisation car la persistance de cette escalade augurerait du pire, d’une situation aux conséquences imprévisibles», concluent les Oulémas marocains.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *