Les ouvriers et fonctionnaires des collectivités locales en grève

Les ouvriers et fonctionnaires des collectivités locales en grève

Rupture de dialogue social avec le ministère de l’intérieur

Les fonctionnaires s’élèvent notamment contre le long parcours nécessitant la promotion des fonctionnaires, celui-ci dépasse le plus souvent 6 années.

Le torchon brûle entre les ouvriers et fonctionnaires des collectivités locales et le ministère de tutelle. En effet, la Fédération nationale des ouvriers et fonctionnaires des collectivités locales affiliée à l’UMT mène une grève générale de 24h ce 28 février à partir de 8h30 dans toutes les collectivités territoriales. Ils reprochent au ministère de l’intérieur l’absence de dialogue social depuis 2012, et ce malgré les multiples courriers et les initiatives de la fédération en direction de celui-ci. «Notre principale revendication est liée au retour du dialogue avec le ministère de l’intérieur. Cela fait maintenant plus de 6 ans que la tutelle fait la sourde oreille à toutes nos demandes de rétablissement de dialogue en vue de trouver des solutions concrètes à nos revendications», indique Said Chaoui, secrétaire général de la fédération. Autre revendication des fonctionnaires des collectivités locales, le respect de l’exercice du droit syndical.

«Il est inconcevable qu’il y ait encore des fonctionnaires qui subissent des intimidations et qui sont parfois sanctionnés pour leur appartenance à des syndicats», dénonce le syndicaliste. Ce n’est pas tout, «sur le plan salarial, 100.000 fonctionnaires des collectivités locales appartiennent aux échelles entre 6 et 9, ce qui ne leur permet pas de vivre décemment. Une augmentation des salaires s’impose». Enfin, les fonctionnaires s’élèvent contre le long parcours nécessitant la promotion des fonctionnaires, celui-ci dépasse le plus souvent 6 années. De plus, disent-ils, ils sont obligés d’améliorer leur situation en ayant recours à des formations financées par leurs propres moyens. Dans cette perspective, ce mouvement de grève sera suivi d’autres actions si le ministère de l’intérieur ne répond pas à la principale revendication qui est celle de la reprise de dialogue avec les fonctionnaires des collectivités locales afin de trouver des solutions à leurs multiples requêtes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *