Les parlementaires ivoiriens expliquent

Lundi à Rabat, la délégation parlementaire ivoirienne, conduite par le vice-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, M. Siki Blon Blaise, a été reçue par le président de la Chambre des Représentants, Abdelouahed Radi. Un communiqué de la Chambre indique que la délégation parlementaire, accompagnée de l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire à Rabat, a informé M. Radi des derniers développements politiques et sécuritaires de la crise qui ébranle ce pays ouest africain.
Lors de cet entretien, M. Blaise s’est félicité du rôle du Maroc dans le soutien de la légalité en Côte d’Ivoire, estimant que ceci reflète bien l’excellence des relations existant entre les deux pays. De son côté, M. Radi a rappelé l’authenticité des liens d’amitié qui ont toujours uni la Côte d’Ivoire et le Maroc, affirmant que le Royaume ne ménagera aucun effort pour aider la Côte d’Ivoire à surmonter l’étape difficile qu’elle traverse.
« Le Maroc soutient la légalité, l’unité et la souveraineté de la Côte d’Ivoire, ainsi que la sécurité de ses territoires », a ajouté le président de la première Chambre, soulignant dans le même contexte que « cette position émane des principes du Royaume, attaché au droit international, à la nécessité du respect de la légitimité nationale dans les pays et la préservation de leur unité et leurs territoires ». M. Radi a par ailleurs regretté qu’un pays, grand et fort, de la dimension de la Côte d’Ivoire traverse une « crise grave », appelant au dialogue, à la négociation et à l’activation du rôle des institutions constitutionnelles afin de parvenir à la résolution des problèmes de ce pays par le dialogue et les négociations.
Dans la même journée, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, M. Ahmed Toufiq, a reçu la délégation parlementaire ivoirienne. Les discussions entre les deux parties ont porté sur la consolidation de la coopération entre les deux pays et l’étape difficile que traverse la Côte d’Ivoire. Dans le même cadre, le premier vice-président de la Chambre des Conseillers, M. Mohamed Fadili, a eu des discussions avec cette délégation.
Les entretiens qui se sont déroulés en présence de l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Maroc ont porté sur les derniers développements politiques et sécuritaires de la crise qui ébranle ce pays et le rôle que peuvent jouer certains pays amis tel le Maroc dans la consécration de la légitimité nationale dans ce pays ouest-africain et la préservation de son unité et sa stabilité, précise un communiqué de la Chambre. M. Blon Blaise qui intervenait à cette occasion s’est dit convaincu que la solidité des liens historiques qui existent entre les deux pays fait que le Maroc doit occuper un rôle avant-gardiste dans la résolution de cette crise. M. Fadili a, de son côté, indiqué que le Maroc restera comme il l’a toujours été d’ailleurs aux côtés de la Côte d’Ivoire jusqu’à ce que ce pays dépasse sa crise et mette fin au conflit interne qui menace de s’étendre au-delà de ses frontières pour devenir ainsi le prélude à une problématique continentale aux conséquences sécuritaires, politiques, économiques et sociaux. Le dépassement de la crise actuelle, a-t-il dit, passe inéluctablement à travers l’adoption des principes de l’Etat de droit et le respect de la primauté de la loi et du dialogue consensuel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *