Les passagers du ferry de Nador débarquent à Malaga après 24 heures de blocus en mer

Les passagers du ferry assurant la liaison entre la ville de Nador et le port d’Almeria (sud de l’Espagne) ont pu débarquer jeudi matin à Malaga, après avoir attendu plus de 24 heures à bord de ce bateau qui a été obligé de rester en rade d’Almeria à cause du blocus des pêcheurs espagnols.
Le bateau appartenant à la compagnie "Transméditerranea" avait 375 passagers à bord, 43 voitures et quatre camions. Durant le blocus, le capitaine du ferry avait envisagé dans la nuit de mercredi à jeudi de retourner à Nador après des incidents violents provoqués par des passagers en colère. A part ces incidents,  un bébé a été évacué de ce ferry pour des raisons de santé.
Le blocus s’éternisant au port d’Almeria, les autorités portuaires ont décidé d’aiguiller le bateau vers Malaga où il a pu "accoster et les passagers débarquer en toute tranquillité", selon le président de l’Autorité Portuaire d’Almeria.
Un autre ferry en provenance de l’enclave de Melilia qui se trouvait dans la même situation avec 75 passagers à bord a pu, à son tour, accoster à Malaga.
Par ailleurs, la situation était explosive à Alicante (sud-est de l’Espagne) où quelque 300 passagers algériens qui attendaient depuis quatre jours pour embarquer à bord des bateaux bloqués ont laissé exploser leur colère mercredi.
La longue attente conjuguée aux effets du Ramadan dans des conditions précaires a chauffé les esprits. Après avoir observé un sit-in dans le port, ils ont voulu récupérer leurs voitures et leurs bagages d’un parking sans payer  et en arrachant la barrière d’entrée. La police espagnole est intervenue pour rétablir le calme. Un algérien a été interpellé, selon les médias espagnols.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *