Les prêcheurs appelés à la pondération

Rappel à l’ordre. Abdelkebir Alaoui M’daghri, ministre des Habous et des Affaires islamiques, a appelé les prêcheurs du vendredi à la pondération et la modération dans leur prêche tout en adoptant le rite malikite en tant que pilier de consolidation de l’unité nationale.
Le ministre a profité d’une rencontre avec les Ouléma et prêcheurs des mosquées de la wilaya du grand Casablanca pour attirer l’attention des prêcheurs du vendredi sur la nécessité d’éviter de verser dans ce qu’il a qualifié de positions politiques ou de se référer à des idéologies qui soient en contradiction avec les préceptes de l’islam. Le ministre a rappelé dans le même cadre les valeurs de solidarité, de coexistence, de paix que prône la religion islamique et son rejet de toute forme de terrorisme, mettant en exergue les nobles actions menées par SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine au service de la religion islamique.
Le ministre a également appelé le prêcheurs à déceler les différents aspects de la prévarication tout en évitant de recourir à des pratiques illégales, comme l’émission de fatwas, dans une allusion au tollé soulevé récemment par la Fatwa édictée au lendemain de la cérémonie organisée dans le grande cathédrale de Rabat à la mémoire des victimes des attentats du 11 septembre à New York et Washington.
Dans le même cadre, il a plaidé auprès des ouléma et prédicateurs du vendredi pour davantage de concision et de clarté dans les prêches, qui doivent être étroitement liés aux questions intéressant la société, tout en veillant à éviter les répétitions dans les thèmes déjà abordés.
Ces dispositions rappelées par le ministre ont troyvé un écho favorable auprès des ouléma présents, exprimés par M. Mehdi Senni, membre du conseil des oulémas, qui intervenant au nom du conseil et des prêcheurs de la région du grand Casablanca, a souligné que le prêcheur du vendredi représente la modération et la pondération et a pour devoir de clarifier les multiples aspects de l’exercice de la religion tout en veillant au respect des principes de base de l’Islam, dont la tolérance, la promotion de paix et la solidarité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *