Les préoccupations citoyennes

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a défini, dans son discours prononcé vendredi à l’occasion de l’inauguration de la session d’automne de la nouvelle année législative, les grandes lignes de l’action gouvernementale et législative durant la nouvelle législature.
Le Souverain a indiqué que les « vraies préoccupations nationales » sont l’emploi productif, le développement économique, l’enseignement utile et le logement décent.
« Telles sont, en effet, les vraies préoccupations nationales sur lesquelles il faudrait porter l’essentiel des efforts, en tant que priorités impérieuses », a insisté le Souverain, qui a appelé les députés à « tirer les enseignements qui s’imposent de la campagne électorale » qui leur a permis de « prendre la mesure des attentes des citoyens ».
S’agissant du problème du chômage, SM le Roi a qualifié l’emploi de « premier souci de la famille marocaine », puisqu’il « représente, en fait, le remède aux maux sociaux. La création d’emploi, qui ne peut se faire que par un développement économique, est liée à l’incitation à l’investissement. À ce sujet, le Souverain a réitéré l’engagement de Sa Majesté et sa détermination à démanteler les entraves au développement de l’investissement, « jusqu’à ce que le Maroc devienne un grand chantier de production, générateur de richesses ».
« La réalisation de cet objectif, a poursuivi le Souverain, passe par le respect des règles de bonne gouvernance de la chose publique, la mise en oeuvre rapide et en profondeur de réformes administratives, judiciaires, fiscales et financières, le développement rural et la mise à niveau des entreprises ».
En ce qui concerne la deuxième priorité, à savoir l’éducation, SM le Roi Mohammed VI a exprimé sa conviction que « le décollage économique et la création d’emplois productifs ne peuvent se faire sans la mise en oeuvre optimale de la réforme du système d’éducation et de formation ». Outre la réforme de la formation et de la lutte contre l’analphabétisme jusqu’à sa suppression, le Maroc se doit de « favoriser l’épanouissement des différentes composantes de la culture nationale.
La troisième priorité nationale est la garantie d’un logement décent à tous les citoyens que le Souverain a qualifié de moyen de préservation de la dignité du citoyen. « Nous ne saurions préserver au citoyen sa dignité qu’en lui assurant un logement décent et en accélérant la mise en oeuvre du programme national de lutte contre l’habitat insalubre et d’éradication des bidonvilles ».
« Cela étant, il nous appartient, avant tout, de fructifier au mieux le rayonnement démocratique, internationalement attesté, du Maroc pour en finir définitivement avec le conflit artificiel autour de notre intégrité territoriale qui demeure notre cause sacrée », a expliqué SM le Roi.
Pour ce qui est de l’action du Parlement et du gouvernement, le Souverain a souligné qu’il « incombe donc à tout un chacun d’apprécier l’ampleur des responsabilités parlementaires et gouvernementales, et de faire preuve de son attachement aux vertus du dialogue constructif, à l’unanimité sur les constantes et les institutions sacrées et au consensus sur les grands dossiers de la nation ».
Sa Majesté le Roi a enfin souligné que « ce qui est en jeu au Maroc, ce n’est pas le choix entre des courants politiques, parmi les différentes sensibilités. Il s’agit plutôt de trancher entre la démocratie et l’engagement, d’un côté, et le désordre, le gâchis et le défaitisme de l’autre ; entre la modernité et l’ouverture, d’un côté, et le fanatisme, l’ostracisme et l’isolement de l’autre ».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *