Les préoccupations majeures de l’USFP

Le Bureau politique de l’Union socialiste des forces populaires a tenu à préciser ses positions à l’égard des questions qui intéressent le plus ses membres, dont en premier lieu les prochaines élections, l’organisation interne du parti et le domaine de la presse.
En réaffirmant l’importance de l’adoption du mode de scrutin de liste à la proportionnelle lors des prochaines élections législatives, le BP de l’USFP ne fait que réitérer une position qu’il l’a déjà exprimé auparavant, mais, cette fois à la lumière des réunions du gouvernement.
Dans un communiqué publié, à l’issue de sa réunion hebdomadaire tenue mardi sous la présidence du Premier secrétaire du parti, Abderrahmane Youssoufi, le Bureau politique a souligné la nécessité de permettre à tous les partis politiques d’exercer les prérogatives dont la constitution les investit pour contribuer efficacement à l’encadrement des citoyens. Le Bureau politique a également mis l’accent, dans ce communiqué, sur l’importance de parvenir à une formule juridique garantissant une plus grande représentativité des femmes au Parlement.
En ce qui concerne la question de la liberté d’expression, il a exprimé son étonnement à propos de certaines réactions, notamment celle du secrétaire général du Syndicat national de la presse marocaine, Younes Moujahid, également membre du Comité central du parti ( NDLR) ignorant les divers amendements introduits au Code de la presse dans sa version initiale, avant d’être adopté à l’unanimité par la commission compétente de la Chambre des représentants.
« Ces réactions transgressent les règles de la déontologie, en s’en prenant au gouvernement, sachant que l’élaboration du projet a été faite avec la participation de toutes les parties, y compris les représentants du Syndicat national de la presse marocaine », a estimé le Bureau politique. Tout en approuvant l’ensemble des décisions adoptées par le nouveau directeur de publication de l’organe arabophone du parti, Khalid Alioua, en signalant les efforts portant sur l’amélioration de sa presse, le Bureau politique adresse un message on ne peut plus clair à ses journalistes. Plus encore, il leur indique le chemin à suivre, celui, dit-il, de la discipline et du sérieux dans le travail.
Le communiqué indique, également, que le Bureau politique a examiné au cours de la même réunion d’autres questions dont celle intéressant l’organisation interne du parti en perspective de la tenue de ses congrès régionaux.
Dans le même ordre, il a procédé à l’examen du rapport sur la participation de cette formation politique à une réunion de l’Internationale socialiste tenue récemment à New York dans les pays islamiques afin de « faire connaître les valeurs de l’islam » dans le monde.
Des voix s’étaient élevées en occident pour assimiler l’islam au terrorisme, après les attentats de new York et Washington, attribués par Washington par des ressortissants musulmans, notamment saoudiens. Malgré les déclarations apaisantes de plusieurs dirigeants occidentaux ayant rejeté tout lien entre l’islam et ces attentats, certains pays islamiques, notamment arabes, ont lié leur participation à la campagne antiterroriste lancée par les Etats-Unis à une distinction, dans le cadre de l’ONU, entre l’islam et le terrorisme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *