Les projets de l’INDH présentés à Casablanca

Les projets de l’INDH présentés à Casablanca

Présidé par le wali de la région du Grand Casablanca Mohamed Kabbaj, le comité régional pour le développement humain a présenté, hier mercredi 14 février, l’état d’avancement des projets lancés dans le cadre de l’INDH (Initiative nationale pour le développement humain). Au début des travaux, un exposé a été fait sur les programmes prioritaires lancés en 2005 auxquels a été attribuée une enveloppe budgétaire d’un montant global de l’ordre de 37.500.000 DH. Au total, sur les 117 projets programmés, 113 ont été achevés. Les autres projets dont la construction de six salles de lecture à Ain Chock, l’équipement de la zone de service de commerce et ateliers de formation professionnelle à Douar Bouazza à Nouacer sont en cours de réalisation. Selon le comité régional de développement humain, le retard accusé dans la réalisation des autres projets est dû aux procédures et à l’intervention d’autres partenaires (Associations, conseils élus, services extérieurs). Il a en outre relevé un constat : des projets de construction sont programmés sans disponibilité du foncier.
Le comité a fait également remarquer que certains équipements réalisés dans le cadre du programme prioritaire 2005 ont été détériorés par manque d’entretien et de responsabilisation des partenaires. S’agissant des projets programmés en 2006, le comité a précisé que le programme de lutte contre la précarité concerne la mise à niveau de 27 centres sociaux dont trois sont déjà achevés et de la création de 11 nouvelles structures d’accueil pour les enfants. Les travaux de construction sont en cours pour certains centres alors que d’autres sont en phase d’étude. Concernant le programme de lutte contre l’exclusion en milieu urbain, 343 projets sont prévus d’un montant global de 202.122.719 DH. Il porte entre autres sur l’accès aux services sociaux de base, au soutien à des activités d’animations culturelles et sportives. Par ailleurs, le programme de lutte contre l’habitat insalubre a été à l’ordre du jour. Il s’agit du programme Idmaj Sakan pour le logement de 34.500 ménages. Lancés en 2006, les chantiers se poursuivront jusqu’en 2009. L’enveloppe budgétaire allouée à ce projet est de l’ordre de 1 668 millions DH. L’Etat a contribué au financement à hauteur de 868 millions DH alors que les bénéficiaires et les collectivités locales y ont participé avec 800 millions DH. Pour ce qui est du programme de généralisation de l’accès à l’eau potable et l’assainissement, l’enveloppe est partagée entre la Lydec et l’ONEP (Office national de l’eau potable). En vertu des conventions signées en septembre 2005, la Lydec s’engage à assurer l’accès à l’eau potable pour 150 000 foyers dont 75.000 en milieu rural et 125.000 foyers pour l’assainissement dont 55.000 en milieu rural. Après négociation avec la Lydec, la participation des bénéficiaires a été ramenée à 4.000 DH au lieu de 10.920 DH.
De son côté, l’ONEP se chargera de raccorder 75.000 foyers au réseau national de l’eau potable et 55.000 foyers au réseau d’assainissement.
Lors de la réunion du comité régional du développement humain, une convention relative à la lutte contre l’analphabétisme a été signée entre le wali du Grand Casablanca, Mohamed Kabbaj, le directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de Casablanca, Nassredine El Hafi et les gouverneurs des préfectures et provinces. Au total, 100.000 personnes bénéficieront de ces ateliers d’alphabétisation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *