Les sept Marocains seront évacués vers Amman

Les sept Marocains seront évacués vers Amman

Les sept participants marocains à la flottille de la liberté violemment agressée par les forces armées israéliennes devraient être évacués sur la Jordanie. C’est ce qu’affirme, mardi 1er juin, un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération. «Sur Très Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, dès l’annonce de l’agression inacceptable de l’armée israélienne contre la flottille humanitaire, a mené les investigations nécessaires et les contacts appropriés pour identifier les citoyens marocains qui participaient à cette action humanitaire et leur porter assistance», précise le communiqué du département de Taïeb Fassi Fihri. Et d’ajouter que «cette action a conduit à l’identification de sept citoyens marocains, parmi de nombreuses autres nationalités, qui ont été débarqués par les autorités israéliennes. Ils seront tous incessamment évacués sur Amman, grâce à la coopération entre les deux Royaumes frères du Maroc et de Jordanie en vue de retourner dans leur pays», conclut la même source. Les commandos israéliens avaient pris d’assaut, lundi matin, la flottille en haute mer donnant lieu à un carnage vivement condamné par la communauté internationale. Selon un bilan dévoilé le jour même par les médias israéliens, 19 militants dont la majorité des turcs et plusieurs autres blessés. Les sept Marocains sont Abdelkader Amara, membre du secrétariat général du PJD, de Wassima Bensaleh, correspondante permanente d’Al Massae en Turquie, de Kenza Isnasni, une Belgo-marocaine ainsi que trois membres d’Al Adl wal Ihssane cités par un communiqué récent du PJD, à savoir Abdessamad Fathi, Hassan El Jabri et Lotfi Hassani. La septième participante est, pour sa part, une Belgo-marocaine, selon un membre du PJD. «Nous sommes réjouis du fait que les Marocains ayant participé à la flottille humanitaire vont bientôt être évacués pour rejoindre le Maroc. Ces participants ont honoré tous les Marocains. Toute atteinte à leur sécurité devrait être considérée comme une atteinte à l’ensemble des Marocains. Israël a commis un crime contre l’humanité. Il s’agit d’un acte de piraterie perpétré en haute mer contre des civils», a affirmé Khalid Soufiani, président du Groupe national de travail pour le soutien de la Palestine et de l’Irak, dans une déclaration à ALM. «Toutefois, nous avons toujours des doutes sur l’état de santé de la Belgo-marocaine qui a pris part à l’expédition, Kenza Isnasni. Selon des sources qui étaient à bord de la flottille, cette jeune femme est gravement blessée. Mais jusqu’à présent, nous n’avons eu aucune information à ce propos», affirme-t-il. Le Conseil de sécurité de l’ONU a condamné, mardi, à l’issue de plus de 12 heures de tractations pour parvenir à un texte consensuel, l’attaque israélienne contre la flottille humanitaire, déplorant les pertes humaines qui en ont résulté. Selon la radio israélienne citée par l’AFP, 480 passagers de la flottille étaient détenus mardi en Israël, 48 autres étaient le même jour en voie d’expulsion alors que 45 passagers blessés, dont la majorité des turcs, hospitalisés dans différents établissements en Israël. Le secrétariat général de l’Union du Maghreb Arabe(UMA) a, lui aussi, condamné l’agression israélienne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *