Les socialistes en congrès à Laâyoune

Les socialistes en congrès à Laâyoune

L’Union socialiste des forces populaires (USFP) organisera, vendredi et samedi à Laâyoune, son congrès régional pour les provinces du Sahara. Les socialistes bouclent ainsi le processus de concrétisation de la décision de leur septième congrès national relative à la mise en place de structures régionales pour accompagner un choix stratégique pour tout le pays.
Le choix de la ville de Laâyoune, chef-lieu du Sahara, est symbolique pour la hiérarchie de l’USFP qui s’y déplacera massivement. Selon des sources de ce parti, les membres des deux groupes parlementaires, ainsi que les représentants des secteurs de l’USFP (secteur féminin, jeunesse…) seront du voyage.
«L’importance de ce congrès régional vient du fait que le Maroc va présenter, fin mars 2007, le projet d’autonomie pour ses provinces sahariennes au Conseil de sécurité», déclare à ALM Mohamed Elyazghi, premier secrétaire de l’USFP. «Le séparatisme se trouve maintenant dans l’impasse puisque la communauté internationale est de plus en plus convaincue que seule une solution politique mutuellement acceptable peut régler cette affaire inscrite sur l’agenda du Conseil de sécurité depuis des décennies», ajoute M. Elyazghi.
Pour le chef de file des socialistes, ce congrès régional sera l’occasion d’exposer aux populations du Sahara le contenu du mémoire remis à Sa Majesté le Roi Mohammed VI par la Koutla dans le cadre des consultations que le Souverain avait engagées.
«Qui dit autonomie, dit rôle primordial de la population du Sahara. Il faut donc l’adhésion, voire la mobilisation de cette population autour de cette solution politique», précise Mohamed Elyazghi qui affirme que l’USFP vise plus loin que les frontières du Royaume. «Au Sahara, l’initiative d’ouverture de l’USFP va au-delà des frontières et s’adresse à nos concitoyens à Tindouf, Lahmada et à tous les Sahraouis là où ils se trouvent», conclut le patron de l’USFP. Le congrès régional de Laâyoune, comme ceux qui l’ont précédé, s’attellera à la mise en place des structures de concertation et de décision, notamment un secrétariat régional dont les prérogatives seront les plus étendues au regard de la superficie qu’il sera amené à couvrir. Selon des sources USFP, Hassan Derham, le parlementaire et homme d’affaires sahraoui, est bien parti pour remporter la direction de cette nouvelle structure. Face à lui, on retrouve peu de concurrents qui pourraient faire le poids. Il s’agit en particulier de Kamal Slima qui avait mené la liste socialiste (en vain), à Guelmim, lors des précédentes législatives.  C’est, selon les mêmes sources, Hassan Derham qui s’est chargé d’acquérir un gigantesque local pour l’USFP à Laâyoune, de manière à ce que ce parti soit "dignement présent" au chef-lieu du Sahara. Depuis la tenue de son septième congrès national (juin 2005 à Bouznika), l’USFP a accéléré l’organisation des congrès régionaux et la mise en place de structures de décision au niveau régional. Les derniers congrès en date ont été tenus récemment à Casablanca et Fès-Boulemane, deux régions stratégiques pour les amis de Mohamed Elyazghi. La semaine dernière, l’USFP a lancé officiellement le processus d’élaboration de son programme électoral auquel ce parti compte associer tous les Marocains, conformément à une approche qui sera inaugurée dès la semaine prochaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *