Les températures atteindront les 48°C : Canicule jusqu’au week-end dans certaines régions du Maroc

Les températures atteindront les 48°C : Canicule jusqu’au week-end dans certaines régions du Maroc

La chaleur à plus de 40° dans un environnement sec est plus supportable qu’une température de 32° dans une région humide.

Le temps chaud va se maintenir durant les prochains jours dans plusieurs régions du Maroc. Selon Lhoussaine Youabd, responsable de communication de la Direction de la météorologie nationale, «la vague de chaleur persistera jusqu’au week-end prochain dans les  provinces du sud et les versants du Sud-Est. Il fera encore très chaud sur le Sud-Est et l’intérieur des provinces sahariennes, le Souss et le Sud de l’Oriental. En revanche, dès la journée du mercredi, il y aura un rafraîchissement des températures au niveau des régions côtières. Cette baisse des températures intéressera les côtes atlantiques nord et centre». Les températures maximales touchant le Sud-Est et des provinces du Sud.

Le responsable de communication de la Direction de la météorologie nationale estime que c’est précisément dans ces régions que l’on peut parler de canicule avec des températures qui vont de 44°C jusqu’à 48°C. Pourquoi alors cette hausse du thermomètre ? «Cette vague de chaleur est due à une remontée d’une masse d’air chaude et sèche en provenance du Grand Sahara vers le sud-est et l’intérieur du pays. C’est elle qui est à l’origine d’une hausse des températures de 5 à 7 degrés par rapport à la normale, notamment dans les provinces de Errachidia, Zagora, Tata, Assa-Zag, Essmara, Boujdour (Est), Oued-Eddahab et d’Aousserd», explique M. Youabd. Ce dernier fait remarquer que cette masse d’aire chaude et sèche constitue un avantage dans la mesure où l’humidité aggrave la chaleur. Ainsi, la sensation de chaleur diffère d’une région à l’autre. La chaleur à plus de 40° dans un environnement sec est plus supportable qu’une température de 32° dans une région humide. Il faut noter que ces premières fortes chaleurs de la saison débutent plutôt tardivement cette année. «C’est la première vague de chaleur de l’année. En 2017, il y avait déjà  des records de chaleur au mois de mai», fait remarquer M. Youabd.

Si l’arrivée de la chaleur peut en réjouir plus d’un, elle représente aussi un risque de santé pour les personnes vulnérables.  Pour faire face aux éventuels impacts de la vague de chaleur sur la santé, le ministère a pris plusieurs mesures d’urgence. Le régime de la permanence a été réactivé dans les établissements de santé au niveau des régions qui enregistrent de fortes chaleurs. Les professionnels du secteur, toutes catégories confondues, ont été mobilisés  ainsi que les médicaments et équipements nécessaires.

Le ministère exhorte les citoyens à prendre les précautions nécessaires, notamment les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées et malades, en buvant suffisamment d’eau pour éviter toute déshydratation du corps, en évitant de pratiquer des exercices physiques entre 11h00 et 20h00. En cas d’apparition de certains symptômes, dont les cas de fièvre, de pâleur, de perte de poids, de maux de tête, de nausée ou d’évanouissement,  la personne doit se diriger vers le centre de santé le plus proche. Rappelons que  les températures caniculaires au Québec ont fait 54 morts.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *