Les trois opérateurs télécoms créent une plate-forme de concertation

Les trois opérateurs télécoms créent une plate-forme de concertation

Maroc Telecom, Médi Télécom et Wana Corporate s’allient tous les trois sous la bannière de l’Association marocaine des professionnels des télécoms. La MATI (Moroccan Association of Telecom Infustry) est le nouveau-né du secteur des télécommunications au Maroc fondé par ces trois opérateurs. Abdeslam Ahizoune, président du directoire de Maroc Telecom, Mohamed Elmandjra, directeur général de Médi Télécom, et Karim Zaz, président-directeur général de Wana Corporate, étaient tous les trois présents à la conférence de presse annonçant la création de cette association, lundi 16 juin, à Casablanca.
De prime abord, Abdeslam Ahizoune, président de la MATI, veut tirer les choses au clair.
«Nous ne sommes pas une association qui sert de couverture pour une entente commerciale entre ses membres. D’ailleurs, la concurrence dans ce secteur est d’une rare violence. La MATI n’est ni un groupe de pression qui veut imposer son avis sur le gouvernement ni une machine de guerre», lance M. Ahizoune, entouré de M. Elmandjra et M. Zaz.
En effet, les trois membres fondateurs de la MATI ont mis l’accent sur le fait que cette association est issue de la  volonté commune des trois opérateurs de créer une instance qui représente l’ensemble du secteur des télécommunications sur la scène nationale, régionale et internationale.
«Il ne s’agit guère de cartelliser sur les aspects commerciaux. Pour le secteur bancaire, il y a un groupement, mais cela ne veut pas dire qu’il y a concertation entre les membres !», note le directeur général de Médi Télécom.  Même son de cloche auprès du président-directeur général de Wana Corporate. «La MATI est constituée aussi pour représenter le secteur sur la scène nationale et internationale», souligne M. Zaz.
Le secrétariat général de la MATI a été confié à Taib Belkahia, également secrétaire général de Médi Télécom.  Cette association professionnelle constituera un espace de dialogue entre  ces trois opérateurs télécoms pour la promotion du secteur auprès de ses différentes parties prenantes et leur permettra de communiquer ensemble sur des sujets d’intérêt commun aux niveaux national, régional et international, selon les termes de M. Belkahia. La fiscalité figure sur la liste des sujets d’intérêt commun pour Maroc Telecom, Médi Télécom et Wana Corporate. «Nous ne voulons pas une fiscalité avantageuse. Je parle plutôt d’équité. Vous savez, le secteur des télécoms est le premier contribuable», affirme le président de la MATI.
Au premier trimestre 2008, la part des télécoms dans les finances publiques a marqué un saut de 85 %. «Grâce à vous !», réplique Karim Zaz, sourire aux lèvres.  
Par ailleurs, la MATI sera ouverte à d’autres professionnels des télécoms titulaires  de licences ou déclarés auprès de l’Agence nationale de  réglementation des télécommunications (ANRT).  Les membres fondateurs de la MATI assurent qu’ils resteront membres actifs de toutes les associations et fédérations et continueront d’apporter  leur soutien pour le développement du secteur des nouvelles technologies. «Nous continuons à travailler avec l’Apebi. Nous avons créé la MATI pour pouvoir débattre de questions extrêmement spécifiques», indique M. Zaz.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *