Les troubles de la vision les plus fréquents sous la loupe

Les troubles de la vision les plus fréquents sous la loupe

La vue fait partie des cinq sens qui régissent notre vie. Pour cela, nos yeux doivent faire l’objet d’une attention particulière. Notre vue se modifie et avec l’âge des bilans réguliers chez un spécialiste s’avèrent nécessaires pour détecter certaines maladies des yeux mais aussi d’autres affections plus graves. Selon Mohamed Ezzouhairi, président de l’Association marocaine contre le glaucome «il faut consulter régulièrement l’ophtalmologue. Il existe plusieurs troubles visuels tels que la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme». La cataracte et le glaucome figurent parmi les causes les plus fréquentes de malvoyance dans le monde notamment au Maroc. La cataracte résulte d’un phénomène naturel lié au vieillissement du cristallin. Elle peut toutefois arriver après une infection de l’œil suite au décollement de la rétine, un diabète négligé, un traumatisme, etc. «On peut perdre la vue. C’est pourquoi il est important de se faire dépister. Le dépistage précoce permettra un traitement efficace», souligne M. Ezzouhairi. Et de poursuivre : «La cataracte chez l’adulte se développe d’une manière progressive. Le seul traitement de cette pathologie est la chirurgie. Le patient peut désormais grâce à la chirurgie au laser recouvrir 100% de la vue ». Dans le cas de la cataracte, la vision est alors floue, la perception des couleurs terne, et une grande sensibilité à la lumière se fait sentir. Cette maladie peut aussi toucher les jeunes enfants. On parle alors de cataracte congénitale. Quant au glaucome, cette pathologie est due à une pression intraoculaire trop élevée qui atteint, en cas de non traitement, la rétine et le nerf optique de façon irréversible. On distingue le glaucome à angle ouvert et le glaucome à angle fermé. Le premier type reste toutefois très difficile à déceler. Il se manifeste d’abord discrètement par une infection chronique n’entraînant ni perte de vision ni douleur. Puis progressivement, la vision périphérique et centrale est  touchée. Le glaucome à angle fermé est plus rare et plus grave. Il peut entraîner la cécité. Contrairement au glaucome à angle ouvert, la douleur est intense d’emblée. La vision diminue rapidement et la perception de halos colorés devient embarrassante. Il peut s’accompagner de maux de tête ou de nausées. Enfin l’œil est rouge et la pupille à moitié dilatée. «Chez l’adule, le glaucome prend une forme spéciale. Il s’agit d’ une maladie silencieuse qui progresse sans aucun signe. Seul le médecin peut découvrir cette maladie. Si on dépiste le maladie à un stade précoce alors on peut la traiter et empêcher la cécité», indique M. Ezzouhairi. Il existe une autre forme de glaucome, à savoir le glaucome néovasculaire. Il est le plus terrible de tous les glaucomes car il est le plus difficile à soigner. En pratique, il existe deux causes : l’occlusion veineuse rétinienne, et la rétinopathie diabétique. Ce dernier existe en deux formes de rétinopathie: la forme simple et la forme proliférante. La première forme entraîne une enflure de la rétine due à des vaisseaux sanguins anormaux, ce qui a pour conséquence une perte de la vision des détails. S’agissant de la deuxième forme, elle provient de certains diabètes altérant les vaisseaux ou les artères rétiniens. Leurs hémorragies provoquent la formation de taches mobiles sur la rétine qui obstruent la vision. «On peut traiter cette maladie grâce au laser. Cette technique permet de stopper l’évolution rétinopathie. C’est une chirurgie très complexe qui est pratiquée au Maroc», précise M. Ezzouhairi. En effet, le traitement dépend de la pathologie à traiter. Selon le Dr Taoufik Baddou, ophtalmologue à Rabat, «le patient peut retrouver une acuité visuelle satisfaisante en cas de rétinopathie diabétique. Mais si la chirurgie intervient à un stade terminal en cas de glaucome ou encore de rétinopathie diabétique, le malade ne peut recouvrir la vue».

Quelques conseils pour protéger ses yeux

Prendre soin de ses yeux nécessite l’adoption de certains comportements au quotidien. Pour ce faire, il faut :
• Suivre un régime alimentaire sain, en privilégiant les fruits et les légumes. Les carottes sont connues pour leurs bienfaits pour les yeux. Aussi, les légumes de la famille des choux telles que les choux-fleurs et les brocolis sont vivement recommandés. De même, le jaune d’œuf, le maïs et les épinards contiennent de grandes quantités de lutéine et de zéaxanthine. Celles-ci permettent de protéger l’organisme des radicaux libres issus des rayonnements ultra-violets.
• Porter des lunettes de soleil pour éviter les rayons UV.
• Prendre des pauses régulièrement en cas d’utilisation prolongée d’un PC.
• Contrôler d’autres problèmes de santé susceptibles d’augmenter les risques de dégénérescence des yeux.
• Consulter un ophtalmologue régulièrement.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *