L’Etat devra débloquer 50 millions DH: Les imams de 3.000 mosquées sans salaire

L’Etat devra débloquer 50 millions DH: Les imams de 3.000 mosquées sans salaire

Du coup, ils sont toujours pris en charge par les bienfaiteurs. Pourtant, depuis un peu plus d’une dizaine d’années, l’Etat combat ces fonds de bienfaisance qu’il juge «occultes». Pour se remettre à flot et régler la situation de ces préposés, le ministère de tutelle devra débloquer quelque 50 MDH. L’Etat compte d’ailleurs rompre avec ses impayés à ce niveau.

Il va verser cette année pas moins de 1,12 milliard de dirhams de primes aux imams et aux staffs religieux des mosquées. Annoncée au Parlement par le ministre des habous et des affaires islamiques Ahmed Toufiq, cette enveloppe budgétaire a subi une hausse record de 1880% en l’espace de 12 ans ! A titre de comparaison, en 2004 le budget alloué aux primes ne dépassait pas les 60 millions de dirhams.

Dans le détail, le ministre a précisé que ces primes sont réparties entre 47.772 imams, 9.339 prêcheurs et 41.753 muezzins. Quant au montant des primes accordées aux bénéficiaires, M. Toufiq a précisé qu’un imam perçoit une prime de 1.400 DH/mois sans la contribution du «chart» servie par les membres de la communauté ni de subventions de la part de bienfaiteurs ou d’associations. Un imam qui assure le prêche touche un salaire mensuel de 1.900 DH. Il faut compter 2.000 DH/mois pour un imam également muezzin, et 2.500 DH/mois pour un imam à la fois prêcheur et muezzin.

Pour  les mosquées bénéficiant de la contribution du «chart» et de prises en charge par des bienfaiteurs, les montants des primes minimales applicables sont de l’ordre de 1.100 DH/mois pour chaque imam, 1.300 DH/mois pour un imam également muezzin, 1.500 DH/mois au profit de chaque imam également prêcheur, et 1.700 DH/mois pour un imam qui assure le prêche et le  muezzin.  Le ministre a tenu à signaler qu’en plus de ces primes, tous les imams bénéficient d’une indemnité mensuelle supplémentaire comprise entre 90 et 150 dirhams pour assister aux rencontres de qualification.

Il faut aussi signaler que l’ensemble des imams, prêcheurs, muezzins, surveillants des mosquées et leurs ayants droit bénéficient de la couverture médicale. A ce sujet, le ministre a indiqué que le budget consacré à la couverture médicale est  de 145.400.000 DH. Le nombre de bénéficiaires a atteint 243.029 personnes, à savoir les préposés religieux (65.455), leurs conjointes (56.513) et enfants (120.971).

Les préposés religieux bénéficient également de subventions de la Fondation Mohammed VI pour la promotion des œuvres sociales des préposés religieux (invalidité, décès, Aïd, mariage, scolarisation,…). 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *