LG : Pour le sourire d’un enfant

LG : Pour le sourire d’un enfant

Rendez le sourire à une personne qui l’a perdu et elle ne vous l’oubliera jamais. Faites la même chose avec une personne qui ne savait, jusque-là, du sourire que celui des autres, vous aurez accompli un noble devoir.
C’est dans cette perspective que LG Electronics lance la seconde édition de l’opération « Hope ». Il s’agit de faire profiter quarante personnes, souffrant de malformations faciales, d’interventions chirurgicales à même de réparer les anomalies congénitales connues sous le nom de fente labiale ou palatine.
LG Hope se déroulera à l’hôpital Ibnou Tofaïl, à Marrakech, à partir du 27 septembre.
Pour cette édition-2004, les interventions chirurgicales seront signées des mains de chirurgiens issus de la Korea University. À leurs côtés, des médecins parmi la crème des chirurgiens marocains mettront également la main à la pâte.
En effet, les deux groupes ont d’ores et déjà accordé leurs violons pour mener à bien cette opération ô combien salutaire.
Du côté marocain, on retiendra la collaboration du Pr. Boukind du service « Chirurgie plastique – Brûlés» de l’hôpital Ibn Rochd (Casablanca). D’autres praticiens, opérant au sein de l’hôpital Ibn Tofaïl, seront aussi de la partie, avec comme chef de file le Dr. Sadki, directeur du CHU Mohammed VI.
Une fois la chirurgie réalisée, un suivi est, par ailleurs, assuré aux patients bénéficiaires de l’opération. Justement, pour pouvoir en bénéficier et figurer sur la liste des (futurs) heureux élus, il faudra guetter les inscriptions qui se dérouleront du 23 au 25 septembre, au niveau du service « Maternité » de l’hôpital Ibnou Tofaïl.
L’opération LG Hope en est, comme cité précédemment, à sa seconde mouture. Elle fait suite à une première opération de la même envergure, qui s’est déroulée en 2003, dont 40 personnes ont pu profiter. Ces patients ont retrouvé le sourire et, inéluctablement, ils ont dû reprendre goût à la vie.
À souligner également que les personnes qui se trouvent derrière cette opération envisagent de repartir pour un tour, et ce avant l’achèvement de l’année en cours. Les dates de la troisième opération devraient être fixées une fois que celle qui se prépare actuellement arrive à terme.
La fente labiale et la division palatine (voûte du palais non soudée) sont deux malformations congénitales – parfois héréditaires – différentes qui peuvent se présenter ensemble ou séparément.
La fente labiale est une fissure allongée par défaut d’accolement des deux parties de la lèvre supérieure. Les variantes vont d’une simple entaille à la pointe de la lèvre jusqu’à une disjonction complète, s’étendant de la lèvre jusqu’à la base du nez.
L’incidence de la fente labiale, avec ou sans division palatine, est de 1 pour 1.000 naissances. Celle de la division palatine seule est de 1 pour 2.500 naissances. L’hérédité semble plus en cause dans la fente labiale avec ou sans division palatine que dans la division palatine seule.
Les complications de la fente labiale et de la division palatine comprennent les infections répétitives des oreilles, une perte auditive, de nombreuses caries dentaires et un déplacement des dents qui nécessite une correction orthodontique. Certains enfants gardent un langage défectueux, même après une intervention, en raison des altérations des muscles du palais. Un traitement orthophonique du langage est souvent indiqué.
Outre ces conséquences et d’autres d’ordre psychologique, la fente labiale ne présente, cependant, aucun risque, quant au développement mental de l’enfant.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *