L’Heure Joyeuse dresse son bilan

L’Heure Joyeuse dresse son bilan

L’heure est au bilan. L’association l’Heure Joyeuse vient de dévoiler son rapport d’activités et financier du 1er octobre 2009 au 30 décembre 2010. Sur le plan financier, les ressources de l’Heure Joyeuse sur l’exercice 2009-2010 se sont établies à 7.295.467 DH, un montant en augmentation de 15,48% par rapport à l’exercice précédent. Les charges de fonctionnement se sont établies quant à elles à 6 .641.673 DH. Au niveau des activités de l’association, pas moins de 325 bébés ont été pris en charge par l’association au niveau du service de lutte contre la mortalité infantile. 171 d’entre eux ont quitté ce service après avoir atteint un poids jugé satisfaisant par le médecin traitant et 154 sont toujours suivis. 4 bébés n’ont pas pu être sauvés et sont décédés suite à des malformations cardiaques. A noter que 65% des bébés acceptés pèsent moins de 3kg. Selon l’association, la majorité des familles bénéficiaires soit 62% habite dans des quartiers populaires, 24% dans des douars et 14% dans des bidonvilles. Autres particularités : 38% des mères sont analphabètes et 13% des familles reçues connaissent des naissances multiples ( jumeaux et triplés). S’agissant du pôle éducation qui vise à assurer un accompagnement scolaire aux besoins des enfants en situation précaire, 85 enfants âgés de 3 à 5 ans ont été inscrits en 2009-2010. Le service section jeunes en situation précaire a accueilli 74 jeunes âgés de 8 à 18 ans. 30 enfants ont été scolarisés, 25 ont suivi le programme d’éducation non formelle (ENF), 18 jeunes ont été orientés vers la formation professionnelle (en collaboration de l’Entraide nationale et de la ferme pédagogique de l’Association Bayti). La lutte contre la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie des personnes vivant dans des zones reculées figurent parmi les priorités de l’Heure Joyeuse. L’association travaille en étroite collaboration avec plusieurs associations locales afin de réhabiliter l’école auprès des villageois, d’augmenter le taux de fréquentation et diminuer le taux d’abandon scolaire. 5.100 cartables ont été distribués en faveur des élèves de la 2ème à la 6ème année du primaire dans 19 régions en milieu rural. Parmi les autres actions figure la distribution de vélos. 960 jeunes dont 67% des filles ont bénéficié de cette opération. Cette initiative au profit de collégiens de la 1ère année vise à les encourager à ne pas abandonner l’école pour cause d’éloignement géographique. Par ailleurs, l’association l’Heure Joyeuse a créé en septembre 2009 la Cellule d’orientation et d’insertion professionnelle (C.O.I.P), un dispositif visant à améliorer l’employabilité des jeunes déscolarisés ou en attente d’emploi. Durant la première année d’activité, la COIP a reçu et a accompagné 270 jeunes âgés de plus de 15 ans. 102 jeunes suivent une formation professionnelle (38%), 62 sont en placement ou en cours d’orientation (23%) et 8 ont réintégré le système scolaire. Le taux de placement dans le marché de l’emploi a été de 22%. 75% des jeunes placés en emploi ou stage ont une qualification professionnelle ou en alternance.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *