L’honneur de la famille

L’honneur de la famille

Ce que Fatiha n’aurait jamais pu imaginer s’est produit en un clin d’oeil elle s’est retrouvée mêlée à une affaire de meurtre dont la victime n’est autre que l’un de ses cousins, Zemmouri, et l’auteur, son bien-aimé, Mustapha. Toutefois, si elle est à l’origine de ce crime, elle n’y était pas impliquée directement. Les faits pour lesquels elle est poursuivie le prouvent. Elle n’est accusée que de débauche. Contrairement à son amant et à son autre cousin, Mimouh, tous deux poursuivis en état d’arrestation, le premier pour homicide volontaire et le second pour coups et blessures à l’arme blanche et ivresse. Comment donc a-t-elle pu être à l’origine de ce crime?
Lorsque Fatiha a atteint la phase de l’adolescence, sa beauté et son charme séduisaient tous les jeunes de son douar, situé à Had Ouled Frej, dans la province d’El Jadida. Chacun d’eux a tenté de s’approcher d’elle en lui essayant de l’aborder à chaque fois qu’elle se rendait au puits pour s’approvisionner en eau.
Seulement, Mohamed est resté le plus proche de son coeur et le plus fidèle à son amour. Il se contentait de la suivre de ses regards, sans oser s’approcher d’elle. Elle a remarqué à maintes reprises qu’il suivait son ombre de loin. Cependant, il n’a pas osé lui parler, ni s’approcher d’elle. Elle a échangé avec lui quelques fois des regards et d’autres fois les sourires comme si elle l’encourageait à lui exprimer son amour. Mais en vain. Il a fini par prendre l’initiative : il s’est présenté devant sa famille pour la demander en mariage. Elle était pleine de joie et très contente de ce fiancé, jouissant d’une bonne réputation au douar. Un mois plus tard, ils se sont retrouvés sous le même toit. Et une année après, elle a accouché d’un enfant, Zouheïr.
De coutume un nouveau-né égaie un foyer. Au contraire, le destin de Zouheïr a voulu qu’il soit une malédiction. Quelques semaines après sa naissance, la relation entre ses parents a commencé à se dégrader au point qu’ils ne se supportent plus l’un l’autre. Que leur est-il arrivé ? Ils n’en savaient rien. La solution ? La rupture, puis le divorce. Et Fatiha s’est retrouvée du jour en lendemain chez ses parents en compagnie de son enfant Zouheïr. Après quelques semaines de chagrin, elle a repris sa vie normale en sortant aux champs aider ses parents dans les travaux de la terre. Séduits par sa beauté, les jeunes célibataires ont commencé à lui tourner autour.
Des regards qui ne l’ont pas laissée de glace puisqu’elle a fini par entretenir une relation avec Mustapha. Quadragénaire, célibataire et séjournant seul avec sa mère, ce dernier veillait sur quelques hectares qu’il avait hérités de son père. Il s’est présenté en l’an 2000 chez son frère et sa mère pour la demander en mariage. Mais quatre ans plus tard, leur relation n’a pas été officialisée par un acte de mariage.
Certes, ils se voyaient parfois et il lui achetait de temps en temps des effets vestimentaires pour elle et son enfant. Mais aux yeux des habitants du douar, il s’agit d’une relation illégale engendrant de la médisance. Consternée par cela, la famille de Fatiha lui demande à chaque fois soit d’épouser Mustapha, soit de rompre avec lui. Mais en vain.
Vendredi 22 janvier 2004. Zemmouri et son cousin Mimouh ont acheté de l’eau-de-vie (mahia). Au moment où ils s’enivraient, l’histoire de leur cousine, Fatiha, a pris place dans leur discussion. Ils se sont mis d’accord pour liquider Mustapha et Fatiha qui portent atteinte à l’honneur de la famille. Les deux cousins se sont rendus chez Mustapha, qui s’apprêtait à dormir.
Une fois qu’ils ont frappé à sa porte, il leur a ouvert. Surpris par Zemmouri et Mimouh, il est resté cloué devant eux. Que lui veulent-ils ? “Fais sortir Fatiha“, lui a ordonné Zemmouri, un couteau à la main. Mustapha leur a demandé de partir et revenir que le lendemain. “Nous voulons notre cousine Fatiha“, lui a demandé Mimouh, armé d’un bâton. Mustapha a fait semblant de rentrer pour appeler la jeune femme. Mais il est revenu armé d’un couteau. En un clin d’oeil, Zemmouri lui a porté un coup de couteau au niveau de la tête. Voyant le sang qui coulait, Mustapha lui a asséné un coup de couteau. Mais Mimouh l’a surpris par un coup de bâton.
En se tournant, Mustapha n’a trouvé à côté de lui que Zemmouri, il l’a lardé de deux autres coups de couteau et a pris la fuite. Considéré comme en état de légitime défense, Mustapha a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle. Mimouh, le cousin du défunt et de Fatiha, a écopé de 5 ans de prison ferme. Quant à Fatiha, elle a été condamnée à deux mois de prison avec sursis.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *