Libération d’ un Marocain séquestré par des compatriotes

La police espagnole a procédé à la libération, à Zaragoza (nord de l’Espagne), d’un ressortissant Marocain séquestré par des compatriotes qui lui réclamaient une dette de plus de 3.000 euros, apprend-on mercredi de source policière espagnole.
Trois ressortissants marocains ont été arrêtés dans le cadre de cette affaire au moment où ils s’apprêtaient à recevoir, dans une aire de repos proche de la ville de Zaragoza, la rançon demandée pour sa libération, a précisé la police espagnole dans un communiqué, dont la MAP a obtenu une copie.
L’affaire a éclaté après la plainte d’un autre ressortissant marocain établi en Espagne et gendre de la victime qui avait affirmé que sa belle-mère, résidante au Maroc, avait reçu plusieurs coups de téléphone d’une personne l’informant que son fils était séquestré et qu’il ne sera libéré qu’une fois la dette de 3.270 euros payée. Dans le cas contraire, il sera tué. La mère de la victime décide de donner aux membres de la bande le numéro de téléphone de son gendre en Espagne pour qu’ils traitent directement avec lui. Ce dernier rencontre une première fois, le 4 octobre dernier, les membres de la bande pour vérifier leur propos. Aussitôt, il décide d’entrer en contact avec la police pour dénoncer le rapt.
La police espagnole décide de déclencher un dispositif pour la libération du ressortissant Marocain et l’arrestation des auteurs de cet enlèvement. Les agents de la police en accord avec le plaignant donnent rendez-vous aux membres de la bande, dans une aire de repos proche de la ville de Zaragoza, pour échanger l’argent contre la victime. Deux des membres de la bande ont été arrêtés en flagrant délit d’échange de la rançon, alors que le troisième a été arrêté au volant d’un véhicule. A l’intérieur du coffre de ce véhicule, la police a découvert le ressortissant marocain dissimulé sous plusieurs couvertures.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *