L’IER : Une initiative avant-gardiste au niveau mondial

Dans un article publié lundi au quotidien libanais « Assafir », M. Belkziz a souligné l’importance des auditions publiques des victimes des violations passées des droits de l’Homme, initiées par l’IER et retransmises en direct par la radio et la télévision marocaines, au cours desquelles les victimes ont livré leurs témoignages en toute liberté et spontanéité.
L’approche adoptée par le Maroc dans le traitement du dossier des violations passées des droits de l’Homme à travers l’IER a donné ses fruits en ayant initié les séances d’auditions publiques, a indiqué l’auteur de l’article. Cette expérience vise à permettre aux intéressés de relater leurs souffrances, les tortures dont ils étaient victimes et les calvaires endurés lors de leur détention. La décision d’offrir aux victimes des violations passées des droits de l’Homme l’occasion de révéler, au grand public, les souffrances endurées, ne se veut en aucune façon une thérapie de groupe pour exorciser le passé, mais il s’agit là d’une action qui s’inscrit en droite ligne dans les principes de la démocratie, affirme M. Belkziz.
Cette initiative a permis également à l’opinion publique de s’informer sur une certaine période de l’histoire du Maroc contemporain à travers les témoignages des victimes, et ce dans le but de clore définitivement cette page douloureuse du passé et couper court avec les pratiques d’antan pour bâtir un avenir où sont consacrés les libertés publiques et les droits de l’Homme, a conclu l’auteur de l’article.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *