L’imam de la Grande mosquée de Nouakchott s’en prend aux groupes salafistes

L’imam de la Grande mosquée de Nouakchott s’en prend aux groupes salafistes

L’imam de la Grande mosquée de Nouakchott s’en est violemment pris, vendredi, aux groupes salafistes qui «sèment la terreur dans les pays musulmans», après l’enlèvement, dernièrement, de trois Espagnols par des hommes armés dans le nord de la Mauritanie, a constaté l’AFP. «Tous ceux qui portent atteinte à la paix en terre d’Islam et causent des ennuis aux musulmans ne peuvent être qualifiés de musulmans et ne sauraient avoir de liens avec l’Islam», a déclaré, vendredi, Ahmadou Ould Lemrabott dans son sermon devant des milliers de fidèles. «Les vrais salafistes qui pratiquent, selon lui, l’Islam pur et tolérant du temps du Prophète Sidna Mohammed sont ceux qui s’accrochent au droit chemin des premiers guides de notre sainte religion». «Ce ne sont pas ceux qui tuent et sèment la terreur parmi les musulmans», a-t-il ajouté, en allusion à l’enlèvement des trois humanitaires espagnols dans le nord de la Mauritanie. Il a appelé les musulmans à l’unité sous la bannière de leur appartenance réelle à l’Islam pur et non sous des appellations factices qui «n’ont fait qu’aggraver leur désunion et leur calvaire comme les frères musulmans (une confrérie islamiste d’Égypte), les salafistes et autres». Les trois Espagnols (deux hommes et une femme) de l’ONG Barcelona Accio solidaria ont été enlevés sur la route côtière très fréquentée Nouadhibou-Nouakchott, alors qu’ils circulaient à bord du dernier véhicule d’un convoi acheminant de l’aide vers l’Afrique de l’Ouest. Cet enlèvement est survenu trois jours après le rapt également non revendiqué, dans le nord du Mali voisin, d’un Français qui serait retenu par des membres d’Al-Qaïda (Aqmi).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *