L’Intérieur fait le point sur les effets des inondations

L’Intérieur fait le point sur les effets des inondations

Les effets des dernières intempéries et les mesures d’y faire face ont été au centre d’une réunion tenue, vendredi dernier à Rabat, à la demande de l’Association des présidents des Conseils des préfectures et des provinces pour la solidarité et le développement. Intervenant lors de cette réunion, Saâd Hassar a indiqué que le département de l’Intérieur, en vertu de ses missions en matière de gestion des risques, a mobilisé, en temps opportun, les moyens humains et matériels nécessaires pour faire face aux résultats des inondations.
Le secrétaire d’Etat a également indiqué que le ministère procède actuellement, en coordination avec les différents départements concernés, à la mise en œuvre de programmes de restauration des infrastructures affectées par les inondations ainsi qu’au rétablissement des services de base. M. Hassar a salué, à cette occasion, l’esprit de mobilisation dont ont fait preuve les élus et les représentants de la société civile.
Mohammed Mensouri, président de l’Association a, pour sa part, souligné que la limite des prérogatives et des outils de travail des Conseils des préfectures et des provinces affecte l’intervention de ces Conseils pour porter secours aux sinistrés. « L’Association des présidents des Conseils des préfectures et des provinces pour la solidarité et le développement appelle à revoir le rôle attribué à ces Conseils pour qu’il soit plus efficace lors de ses interventions», indique le président de l’Association. Par la même occasion,
M. Mensouri a rappelé les suggestions de ces Conseils au ministre de l’Intérieur pour élargir les prérogatives des présidents des Conseils, et activer leur rôle dans la gestion, la planification et la programmation, précise un communiqué de l’Association des présidents des Conseils des préfectures et des provinces pour la solidarité et le développement.
Après deux exposés portant sur les mesures prises pour remédier aux inondations qui ont affecté certaines régions du Royaume, le débat s’est axé sur trois points, selon la même source.
Le premier concerne la nécessité de concentrer les efforts sur le renforcement des infrastructures des provinces au risque des catastrophes naturelles. Le deuxième point touche la question de l’indemnisation. À ce titre, plusieurs suggestions ont été émises en vue de faire face à cette situation. Le troisième point, quant à lui, a tourné autour de la contribution des Conseils des préfectures et des provinces pour cerner les concepts de «la régionalisation» et des «Conseils des préfectures et des provinces».
À travers leurs interventions, les présidents des Conseils des préfectures et des provinces ont mis en exergue les mesures d’urgence prises par les services concernés pour venir en aide aux populations affectées et protéger leurs biens, appelant à l’activation des programmes adoptés pour réparer les dégâts et aider les populations sinistrées. Ils ont, par ailleurs, affirmé que le rôle des présidents des Conseils des préfectures et des provinces, ainsi que les élus doit être efficace dans les Conseils régionaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *