L’invité estival, le soleil

Indispensable à notre équilibre et à notre santé, le soleil exerce diverses actions bénéfiques sur l’organisme humain. Ces bienfaits s’articulent autour d’une action biologique générale. Dans ce cas, le soleil règle les rythmes biologiques, intervient dans notre équilibre psychique, notre humeur, notre sommeil et renforce le potentiel de défense de notre organisme face aux infections, aux bactéries, aux champignons pathogènes. Une action antirachitique. Ainsi le soleil agit sur la synthèse cutanée de la vitamine D qui elle-même intervient sur l’absorption du calcium dans l’intestin et favorise la fixation calcique sur la trame osseuse. Une action calorique.
En pénétrant dans le derme, les rayons infra-rouges provoquent une vasodilatation et une élévation de la température cutanée. Lorsque l’exposition solaire est trop intense, une insolation peut se manifester, maux de tête, malaises généraux, ou un coup de chaleur, troubles de conscience, ou une véritable déshydratation, selon la durée et l’intensité de l’exposition imprudente au soleil. Ce dernier pourrait être un ami meurtrier. La couche d’ozone est aujourd’hui traversée par un pourcentage élevé de rayons, ce qui peut avoir des effets dévastateurs sur notre peau, allant des coups de soleil aux rides et aux cancers de la peau, par atteinte de l’ADN. Ce voile de gaz diaphane empêche normalement une grande partie des puissants rayons émis par le soleil d’atteindre la terre. Certains produits chimiques artificiels tels que les chlorofluorocarbones (CFC) employés dans les propulseurs d’aérosols, les systèmes de réfrigération, les solvants, les agents de gonflement pour les mousses amincissent la couche d’ozone lorsqu’ils sont rejetés dans l’atmosphère, ce qui permet à une grande quantité de rayons de nous atteindre. Selon les prévisions des Nations Unies, une diminution, de 5 % de la couche d’ozone, amènera un accroissement de 13 à 15 % des cas de cancers de la peau, soit des milliers de nouveaux cas chaque année. Durant cette période estivale, il faut se préparer à accueillir l’invité estival, le soleil. La pigmentation du bronzage correspond à une réaction d’adaptation de la peau à l’exposition aux rayons solaires. La stimulation de la production de la mélanine dite «mélanogénèse» est un mécanisme régulateur de photo-protection.
Suivant les types de peaux et les races, la répartition de la mélanine dans le tissu cutané est différente. Les peaux sont très inégales face au soleil. Les peaux mates et surtout les noires sont riches en substances «mélanogènes» et supportent mieux l’exposition au soleil que les peaux claires. Selon le teint, la couleur des cheveux et des yeux, les sujets sont classés en différents phototypes. Cette classification trouve son application pour le choix des produits de photo-protection solaire.
Magicien de la pigmentation et du bronzage, le soleil est à considérer comme un allié de notre bien-être. Il suffit simplement d’observer quelques précautions pour éviter ses effets dévastateurs.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *