Lions Club et Maillage main dans la main

Lions Club et Maillage main dans la main

C’est parti pour un nouveau et ambitieux projet de Maillage ! Dès jeudi 1er décembre, cette association regroupant 47 associations à travers le pays entamera sa «Mediaction» au profit des jeunes de deux quartiers casablancais. «Cette nouvelle action est menée conjointement avec le Lions Club Doyen Casablanca et l’ambassade de la Grande-Bretagne. Et ce, à Sidi Bernoussi avec l’association «Chabab Tanmia»  ainsi qu’à Sidi Maarouf avec l’association «Attawassoul»», tient à préciser Ahmed Ghayat, le président de ce Réseau. Et d’ajouter: «en plus de ses nombreuses activités, Maillage élargit ainsi son champ d’action et se lance dans la médiation, notamment dans les quartiers populaires».  C’est en conjuguant la médiation avec l’action, que Maillage a initié cette «Mediaction».  Parmi les objectifs primordiaux de cette initiative, il y a l’accompagnement des jeunes dans leur scolarité en plus d’une sorte d’«aiguillage» dans les démarches administratives. Dans ce projet-pilote, les jeunes de Maillage se veulent des médiateurs dans les contacts avec les entreprises ainsi qu’avec l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC).
L’autre objectif et non des moindres réside dans la ferme volonté de ces médiateurs de participer à la lutte contre le hooliganisme, et ce à travers l’encadrement des jeunes et l’accompagnement dans les bus lors des manifestations sportives ou musicales. «La jeunesse a besoin d’encadrement et d’accompagnement, elle a aussi besoin de «modèles» identificateurs, d’exemples positifs. Dans ces quartiers populaires, les jeunes en manque de repères sont souvent livrés à eux-mêmes», dit-on à Maillage. Et c’est d’ailleurs pour ces raisons-là que «Mediaction» a vu le jour. «La formation de ces jeunes est assurée par le Lions Club Doyen Casablanca. Dans un premier temps, ce sont 10 jeunes qui bénéficieront de cette formation qui sera lancée au début du mois prochain», explique-t-il. Riches d’une expérience de plus de trois années auprès de la jeunesse, notamment au cœur des quartiers populaires et des bidonvilles, les jeunes de ce Réseau franchissent ainsi un nouveau pas dans le travail associatif. À l’instar de l’initiative des «Grands-frères» en France, Maillage œuvre pour que ce projet soit implanté dans d’autres quartiers aussi bien à Casablanca que dans les autres villes du Royaume. «Pour le moment, ces deux projets sont implantés à Annassi, à Sidi Bernoussi, et à Hay Nassim, à Sidi Maarouf. Ce projet a vu le jour grâce notamment à la contribution des gouverneurs de Hay Hassani et de Sidi Maarouf qui ont mis à notre disposition des locaux. Des projets pareils dans d’autres quartiers verront bientôt le jour !», lance optimiste Ahmed Ghayat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *