L’Istiqlal détrône les SAP

Les résultats des élections des membres des Chambres professionnelles ont été rendus public, par le ministère de l’Intérieur, samedi matin. Quatre types de Chambres sont concernés. L’agriculture, l’artisanat, les pêches maritimes et enfin le commerce, l’industrie et les services. La lecture de ses résultats peut s’effectuer de deux manières différentes: par secteur d’activité ou d’un point de vue global. Ainsi, en prenant en considération l’ensemble des Chambres, le parti de l’Istiqlal vient en pôle-position, avec 317 élus soit 14,6% des 2.162 sièges à pourvoir. Le parti de Abbas El Fassi a ainsi détrôné les Sans Appartenances Politiques (SAP) qui ont été reléguées à la troisième position. « Cette réussite de l’Istiqlal est le fruit d’efforts colossaux déployés par l’Union génale des entreprises et professions » (UGEP), affirme le secrétaire général de cette dernière, Mustapha Hanine. « Notre secret, c’est d’avoir présenté, sur tout le territoire national, des candidats intègres et respectés par leurs pairs », poursuit Hanine. L’Istiqlal est suivi de près du RNI qui a totalisé 288 sièges (13,2%). Quant à l’L’USFP, elle occupe la quatrième position, juste après les SAP avec, respectivement, 10,5% et 12,72% du total des sièges, toutes Chambres confondues. Le Mouvement Populaire de Mohand Laenser a réussi à décrocher 208 sièges (9,62%), suivi de l’Union Démocratique de Bouâzza Ikken avec 130 sièges, du MNP de Mahjoubi Ahardane (123 élus) et le PPS (102 sièges). Le PJD a, pour sa part, réussi à décrocher 39 sièges, notamment dans les CCIS et les Chambres d’Artisanat. Dans la catégorie de ceux qui n’ont que 10 sièges ou moins, on retrouve, notamment la Gauche socialiste unifiée (GSU), l’Initiative citoyenne de développement (ICD).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *