L’Istiqlal en ordre de bataille

Plus les élections approchent, plus le parti de l’Istiqlal s’investit, corps et âme, pour dissiper les réticences à son égard.
Tout en participant au gouvernement, il ne cesse d’épingler celui-ci en essayant de convaincre les électeurs de se positionner par rapport à la stratégie menée par l’exécutif dans les domaines économiques et sociaux. Une attitude fortement critiquée par le parti de Abderrahman Youssoufi qui l’accuse de double jeu.
Le Secrétaire général du Parti de l’Istiqlal (PI) Abbas El Fassi a insisté sur la nécessité d’oeuvrer, après les prochaines échéances, pour la redynamisation de la situation économique, à travers le drainage des investissements et la réalisation de la justice sociale conformé- ment aux hautes instructions de S.M. Mohammed VI. Intervenant samedi à Oujda à l’occasion de la tenue de la 3-ème session du Conseil de la région de l’Oriental du PI, sous le signe «la vraie démocratie, une condition sine qua non pour gagner le pari du développement régional», M. El Fassi a souligné que le Maroc a connu avec le gouvernement d’alternance un saut qualitatif, notamment dans les domaines des libertés publiques, des droits de l’homme et de la santé.
Mais, s’agissant de la situation sociale au Maroc, le Secrétaire général du PI a indiqué que le royaume souffre encore d’injustice sociale et de disparités, appelant dans ce sens à l’instauration d’une justice au niveau des salaires dans les secteurs privé et public, au respect du SMIG et à la révision du régime indemnitaire dans certains ministères.
Et de préciser que ces mesures sont à même de garantir la sécurité sociale dans le royaume et de contribuer au règlement de plusieurs problèmes dont celui du chômage. Evoquant le calendrier politique, le SG du PI a estimé que les prochaines échéances électorales «seront honnêtes et transparentes» conformément à la volonté royale.
M. El fassi a appelé, à cet effet, les militants du parti à assumer leurs responsabilités dans ce sens et à se mobiliser en vue de faire réussir ces consultations et de consacrer la démocratie prônée par le parti.
Concernant l’intégrité territoriale du Maroc, il a réitéré la légitimité de la cause nationale et dénoncé l’appel des ennemis à la partition du Sahara marocain.
La décision de plusieurs pays de différents continents de retirer et de geler leur reconnaissance à la « pseudo RASD » témoigne du succès de la juste position marocaine, a-t-il affirmé, appelant à la réalisation des aspirations du peuple marocain par le biais de l’intégration et de l’union, comme c’est le cas en Europe. La session du Conseil de la région a examiné la situation économique, sociale et culturelle dans cette région.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *