Livraison de matériel inutile à Safi

Le cas est révélateur d’un dysfonctionnement certain, sinon on peut craindre une volonté délibérée de nuire, via la primauté de la gabegie.
En effet, en dépit du constat maintes fois décrié par les organes de la presse, voire par le porteur du maroquin de l’Education Nationale dans le Gouvernement sortant,M. SAAF, le siège de l’Académie Régionale de l’Education et de la Formation tarde à être transféré dans son lieu légitime et légal, en l’occurrence le chef-lieu Safi, en application des dispositions et de l’esprit du Dahir n°1-97-84 du 23 Dou Qida 1417 (2 avril 1997) relatif à l’organisation des Régions du Royaume du Maroc.
Cet éloignement forcé et incompris, qui perdure étrangement, n’a pas tardé à avoir des répercussions assez fâcheuses sur le bon fonctionnement de cette structure académique érigée en clef de voûte du difficile et vital processus de réforme de notre système éducatif dont l’état actuel constitue une de nos plaies vives.
Ainsi, un des lycées techniques de Safi a, suivant les procédures en vigueur, arrêté une liste de fournitures spécifiques pour ce type d’enseignement à l’adresse de plus de 260 élèves encadrés par une vingtaine de professeurs. Il était demandé entre autres, un coffret d’installation 1 face, Ref BC4, 02 vérins pneumatiques double effet avec écrou de tige PAE 123-125, 03 interrupteurs de position avec têtes à mouvement rectilignes Ref PXC M121 etc. En somme, bien évidemment, du matériel électrique.(La liste était chiffrée). Normalement, et selon le bon sens le plus élémentaire, l’Académie d’El Jadida se devait soit de répondre favorablement aux besoins des formateurs soit d’opposer un niet qu’elle aurait enveloppé du prétexte d’un manque de moyens très passe-partout.
Que nenni !! Et ce qui suit frise un cours académique et fort démonstratif sur le concept de l’absurde. En septembre 2002, notre lycée safiot reçoit bel et bien un lot de matériel et qui coûterait à peine la moitié de ce qui a été réclamé. Mais tout ce matériel est exclusivement destiné à …la Fabrication mécanique.
Soit les responsables de l’Académie d’El Jadida ont eu des visions ou ont entendu des voix comme la célèbre Pucelle d’Orléans, soit ils se moquent des enseignants..

• Saïd Laqabi
Correspondance régionale

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *