L’opération «1 million de cartables» en est à sa 8e saison: Un nouvel outil contre l’abandon scolaire

L’opération «1 million de cartables» en est à sa 8e saison: Un nouvel outil contre l’abandon scolaire

Pour les libraires, il s’agit là d’un grand soulagement. Ces derniers, à cause des retards de paiement qu’ils ont subis lors des rentrées scolaires précédentes, prévoyaient de ne pas participer à l’opération.

Grâce à l’opération «un million de cartables», 3.900.000 élèves à travers tout le Royaume ont été équipés en fournitures scolaires essentielles pour cette rentrée scolaire 2016-2017. L’opération traduit ainsi la forte volonté royale d’alléger les charges des familles nécessiteuses en offrant à leurs enfants un accès facile à l’école, et de contribuer à la généralisation de l’enseignement fondamental. Pour mener à bien cette 8ème saison, l’initiative nationale pour le développement humain (INDH) prête main forte au ministère de l’éducation nationale. Pour la région de Fès-Sefrou, l’INDH a mobilisé une enveloppe budgétaire de 14 millions de dirhams.

Cette première contribution est destinée à 138.467 élèves nécessiteux de l’enseignement public dans la préfecture de Fès et dans la province de Sefrou, au titre de cette année. A rappeler que depuis le démarrage de l’opération en septembre 2008, le ministère de tutelle était le seul pilote de l’opération. «Une enveloppe de 100 millions de dirhams est apportée par le gouvernement pour soutenir cette opération qui impliquait, jusqu’en début septembre 2016, la mobilisation à la fois des libraires et des écoles marocaines, sous la direction des académies régionales», apprend-on de Ahmed Filali Ansari, président de l’Association marocaine des éditeurs.

A cette contribution s’ajoute désormais un budget alloué par l’INDH, qui vient en renfort à la partie du financement global, évalué à 350 millions de dirhams. Pour les libraires, il s’agit là d’un grand soulagement. A noter que ces derniers, à cause des retards de paiement qu’ils ont subis lors des rentrées scolaires précédentes, prévoyaient de ne pas participer à l’opération, comme cela a été rapporté par plusieurs supports médiatiques. Les dettes générées par l’opération, l’année dernière, ont commencé à être réglées selon Ahmed Filai Ansari.

En effet, le règlement des impayés a été promis par les gouverneurs des régions qui dirigent désormais l’opération à la place des institutions académiques. A rappeler que les impayés sont évalués entre 30% et 40% d’un montant global estimé à 250 millions de dirhams. Cette contribution reflète la participation de plusieurs entités publiques et privées dans l’opération, selon la même source. Désormais ladite opération s’inscrit dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain.

250.374 bénéficiaires à Oujda

Pas moins de 105.000 élèves ont bénéficié de cartables garnis de fournitures et de manuels scolaires lors de la rentrée 2016-2017. Il s’agit des élèves de la région de Fès-Meknès, qui regroupe neuf provinces : Fès, Meknès, Sefrou, Moulay Yacoub, Boulemane, Taza, Taounate, Ifrane et El Hajeb. Alors que dans la province d’Assa-Zag, environ 4.564 élèves bénéficient de l’opération de distribution de fournitures scolaires, indique la direction provinciale du ministère de l’éducation nationale. A Oujda, ils sont 250.374 à bénéficier de l’initiative royale «un million de cartables» au niveau de la région de l’Oriental, selon des données de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de la région. Les bénéficiaires de cette opération à visée sociale se répartissent entre l’enseignement primaire avec 230.087 élèves dont 96.810 dans le monde rural, et le secondaire-collégial (monde rural) avec 20.287 personnes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *