L’option de l’auto-emploi

Le haut-commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, Mustapha Ktiri, a présidé, mercredi à Tanger, une journée d’information sur l’auto-emploi au profit des enfants des anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, au niveau de la wilaya de Tanger.
Lors de cette rencontre, M. Ktiri a souligné que l’approche de l’auto emploi constitue un des principaux axes du programme adopté par le Haut-commissariat. Et d’ajouter qu’en plus des conventions signées dans sens, et dans le souci d’étoffer un cadre législatif favorable à ces jeunes, le haut-commissariat, a-t-il poursuivit, a signé une série d’accords avec d’autres intervenants, dont des chambres de commerce, d’industrie et de services et des associations de la société civile, afin de réunir les conditions d’une vie digne, aux intéressés, basée sur la consécration de l’économie solidaire, devenue, aujourd’hui, incontournable dans toute entreprise de développement durable. M. Ktiri a appelé les enfants des anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, au niveau de la région de Tanger-Tétouan, à se constituer en associations locales favorisant des approches collectives pour mieux profiter des moyens matériels et des ressources financières mis à la disposition des associations par le département de tutelle, relevant que le haut-commissariat s’apprête à signer, incessamment, une convention de coopération avec la banque centrale populaire, visant à faciliter l’accès des fils des résistants aux crédits pour le financement de leurs propres projets.
Le président de la chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de Tanger, Brahim Dahbi, a pour sa part indiqué que les services de la CCIS, qui ne ménagent aucun effort pour assister et soutenir les jeunes entrepreneurs et, particulièrement, les enfants des résistants et anciens membres de libération, sont ouverts aux intéressés pour leur fournir le conseil et l’encadrement nécessaires. Et d’ajouter que les jeunes porteurs de projets pourront également profiter des sessions de formation et de bourses scolaires dans le domaine de la gestion et du management des PME dans le cadre des conventions de partenariat, signées par la CCIS de Tanger avec ses partenaires européens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *