Louardi cherche médecins et infirmiers en vain

Louardi cherche médecins et infirmiers en vain

Les médecins et les infirmiers boudent la santé publique. C’est ce qui ressort en tout cas des dernières statistiques publiées par le ministère de tutelle. Durant les deux dernières années, des centaines de postes sont, en effet, perdus faute de nouvelles recrues.

Dans un communiqué, le ministère de la santé explique que le nombre des postes budgétaires supprimés parce qu’ils n’ont pas trouvé preneur dans la santé publique a atteint en 2013 pas moins de 533 postes.

Pire encore, cette tendance se confirme l’année en cours puisque les concours organisés par le ministère de la santé pour recruter de nouveaux médecins et infirmiers dans plusieurs régions n’ont pas connu une forte participation de la part des profils concernés. Résultat : des centaines de postes budgétaires, voire plus, pourraient connaître le même sort qu’en 2013. «L’année 2014 a été marquée par l’organisation de cinq concours régionaux pour le recrutement de 324 médecins et 1.400 infirmiers mais le nombre des postes qui restent vacants avoisine les 389», lit-on dans le communiqué. Dans un pays où le secteur de la santé doit faire face à une pénurie chronique de ressources humaines, la situation actuelle est pour le moins paradoxale.

«Le ministère de la santé fournit des efforts colossaux pour garantir de nouveaux postes budgétaires afin de faire face au déficit en termes de ressources humaines. Malheureusement, les choix personnels de certains médecins et infirmiers les privent de la chance d’intégrer les centres hospitaliers publics, ce qui induit à la perte des postes budgétaires», explique la même source. Ce sont surtout les régions loin de l’axe Casablanca-Rabat qui sont le plus boudées. Il s’agit notamment de la région du Souss ainsi que les villes de Guelmim et d’Oujda.

Le département de tutelle est donc contraint d’organiser de nouveaux concours. «Le ministère de la santé appelle les concernés à participer aux concours surtout qu’une nouvelle stratégie prenant en compte la situation de certains médecins et infirmiers, est mise en application à travers l’organisation de concours régionaux dans les différentes régions du Royaume», conclut le communiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *