Louardi lance une campagne pour promouvoir l allaitement maternel

Louardi lance une campagne pour promouvoir l allaitement maternel

L’allaitement maternel est une pratique en net recul au Maroc. Celle-ci est passée de 51% en 1992 à seulement 27,8% en 2011, soit une baisse de 23,2% en l’espace de 19 ans. La mise au sein précoce durant la demi-heure qui suit l’accouchement n’est pratiquée que par 26,8% des parturientes. Des statistiques inquiétantes qui montrent que l’allaitement maternel est devenu de nos jours un problème de santé publique au Maroc. Cette baisse alarmante est due à plusieurs facteurs notamment les modifications de la structure familiale qui ont pour conséquence le manque de soutien psychologique de l’entourage, les préoccupations d’ordre esthétique, le développement de l’industrie agroalimentaire ainsi que l’insuffisance de la formation dispensée aux professionnels de santé. Conscient de l’importance de cette pratique, le ministère de la santé organise depuis le 19 et jusqu’au 25 novembre 2012, la troisième édition de la Semaine nationale de la promotion de l’allaitement maternel, sous le thème «La mise au sein précoce : un pas essentiel pour la réussite de l’allaitement». Cette campagne vise à sensibiliser les mères et leur entourage sur la nécessité d’allaiter le nourrisson. Cette pratique présente plusieurs bienfaits: elle réduit la mortalité infantile, stimule le système immunitaire du bébé et protège la femme contre les cancers du sein en période de pré-ménopause. Le ministère de la santé a ainsi retenu la promotion, le soutien et la protection de l’allaitement maternel comme une stratégie prioritaire. A travers cette stratégie, le ministre de la santé, Lhoussaine Louardi espère que la mise au sein précoce des enfants dans la demi-heure qui suit l’accouchement soit pratiquée par 50 % des femmes d’ici 2016. L’autre objectif est d’atteindre le taux de 50% de femmes ayant recours à l’allaitement maternel exclusif durant les 6 premiers mois. Pour promouvoir cette pratique, le ministère de la santé a prévu plusieurs actions telles que le renforcement des compétences des professionnels de santé en matière d’alimentation des enfants, la redynamisation de l’Initiative Hôpitaux Amis de Bébés (IHAB), l’hospitalisation du couple mère/enfant dans les maternités et services de pédiatrie. Parmi les autres mesures, il y a lieu de relever la création d’un environnement favorable à l’allaitement maternel dans le milieu de travail, l’implication des professionnels de santé du secteur privé dans la promotion de l’allaitement maternel et la célébration annuelle d’une semaine nationale de promotion de l’allaitement maternel. Pour  protéger l’allaitement maternel, le ministère de la santé appelle à la révision et la vulgarisation du cadre juridique réglementant la commercialisation des préparations pour enfant (Code de commercialisation des préparations pour enfants) et du  congé de maternité qui est actuellement de 14 semaines.  
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande l’allaitement exclusif du nourrisson au sein jusqu’à l’âge de 6 mois. Chaque jour 3.500 vies pourraient être sauvées dans le monde  si les bébés étaient nourris au sein durant les premiers mois de leur vie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *