Louardi lance une vaste campagne de dépistage: Plus de 30.600 cas de tuberculose au Maroc

Louardi lance une vaste campagne de dépistage: Plus de 30.600 cas de tuberculose au Maroc

La tuberculose continue de faire des ravages au Maroc. La célébration de  la journée mondiale de lutte contre la tuberculose est l’occasion de dresser un bilan des progrès réalisés et des défis à relever.

Selon les estimations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’année 2014, le nombre annuel de cas de tuberculose au Maroc se chiffrait à 36 .000.

Les 2/3 des cas sont âgés entre 15 et 44 ans

En 2015, un total de 30.636 cas, toutes formes confondues (28.955 nouveaux cas et 1.681 cas de rechutes), a été notifié. Quant au nombre de décès, celui-ci s’élève à 656 cas. En dévoilant ces statistiques, le ministère de la santé n‘a pas manqué de mettre en exergue les progrès réalisés depuis 1995 dans le cadre du Programme national de lutte antituberculeuse (PNLAT). Ce programme a permis d’atteindre un taux de détection de la maladie de plus de 85%. Toutefois, il reste encore près de 5.400 cas à dépister annuellement. Grâce à ce  programme, le taux de succès thérapeutique dépasse désormais les 86%.
Selon le ministère, ces efforts ont permis de réduire l’incidence de la tuberculose, toutes formes confondues, de 107 cas pour 100.000 habitants en 2000 à 89 cas pour 100.000 habitants en 2015, soit une réduction de 17%. La proportion de la forme extra-pulmonaire (TEP) est de loin la plus élevée avec 52% des cas  contre 48% des cas de tuberculose pulmonaire. Il faut aussi noter que les cas de tuberculose confirmés bactériologiquement ont représenté 44% des cas notifiés en 2015, contre 56% des cas diagnostiqués selon des critères cliniques. Autre constat : la tuberculose touche davantage le sexe masculin avec 60% des cas. Il est aussi important de relever que près des 2/3 des cas sont âgés  entre 15 et 44 ans.

5 régions totalisent 58% des cas

Suite aux analyses de la situation épidémiologique, il ressort que la tuberculose est fortement concentrée au niveau des zones péri urbaines des grandes agglomérations. Elle  est également liée à l’habitat insalubre, à la densité élevée des populations, à la promiscuité, à la malnutrition, à la précarité et à la pauvreté. La distribution géographique révèle que 5 régions ont totalisé, à elles seules, 58% des cas de tuberculose notifiés, avec une incidence dépassant la moyenne nationale. Ces régions étaient représentées par le Grand Casablanca, Tanger-Tétouan, Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, Gharb-Chrarda-Beni Hssen et Fès-Boulemane.

Une nouvelle campagne de dépistage
A l’occasion de cette journée mondiale, le ministère de la santé lance une troisième campagne de dépistage. Organisée du 14 mars au 30 juin, cette opération   cible les populations à haut risque au niveau des quartiers à charge élevée de tuberculose,  les contacts de patients tuberculeux, les personnes vivant avec le VIH, les patients immunodéprimés ainsi que la population carcérale. Cette campagne vise à sensibiliser  ces populations à la maladie. Il est aussi question d’assurer  un dépistage radiologique au profit des sujets à haut risque et des personnes présentant des signes cliniques évocateurs d’une tuberculose active. Des  tests de diagnostic bactériologique seront réalisés chez tous les cas suspectés. A travers cette campagne, le ministère de tutelle espère détecter 1.685 cas de tuberculose par mois au niveau des 6 régions ciblées par le plan d’accélération de la réduction de l’incidence.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *