Louardi veut créer une Agence nationale du médicament et des produits de santé

Louardi veut créer une Agence nationale du médicament et des produits de santé

Le ministre de la santé, El Houcine Louardi, a tenu lundi une réunion avec les représentants de l’industrie pharmaceutique, à savoir l’Association marocaine de l’industrie pharmaceutique (Amip), l’Association marocaine pour le médicament générique (AMMG) et les entreprises des médicaments au Maroc.

Lors de cette rencontre, le ministre a insisté sur la nécessité de créer une Agence nationale du médicament et des produits de santé. Il a aussi fait remarquer qu’il est primordial d’encourager la recherche scientifique et clinique dans le domaine pharmaceutique afin de permettre aux citoyens d’accéder aux médicaments innovants. Il a également souligné la nécessité d’adapter les textes juridiques, notamment la loi N°17.04 portant code du médicament et de la pharmacie et la loi N° 09.71 relative au stock de sécurité des médicaments.
Cette rencontre a également été l’occasion d’étudier les moyens de renforcer l’industrie pharmaceutique au Maroc, qui constitue un secteur vital et stratégique, et de lui donner une nouvelle impulsion en consolidant l’industrie pharmaceutique et augmentant les exportations du médicament marocain vers plusieurs destinations, notamment en Europe, pays du Golfe et pays du Sud. Les représentants ont présenté un ensemble de propositions et de recommandations pour promouvoir ce secteur. A l’issue de cette réunion, il a été convenu de tenir des réunions régulières avec le ministère de la santé et la direction des médicaments d’une part, et avec les représentants des laboratoires d’industrie pharmaceutique, d’autre part, en vue d’étudier les problématiques et les questions en suspens pour chacun de ces laboratoires et d’en trouver les solutions adéquates.
Conformément à la stratégie du ministère, le taux d’utilisation des médicaments génériques dans le secteur privé est passé de 29 % en 2010 à 39 % en 2016, tandis qu’il dépasse 80 % dans le secteur public.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *