L’UE veut verrouiller ses frontières

L’Union européenne (UE) est en voie de mettre en place tout un dispositif visant la canalisation de l’entrée sur le territoire européen des prétendants au droit d’asile et des candidats à l’immigration. D’aucuns parlent à cet égard de «quasi-verrouillage» par l’Union européenne de ses frontières.
Depuis son accession à la présidence tournante de l’UE le 1er janvier dernier, l’Espagne s’est fixée entre autres objectifs, l’élaboration d’une politique européenne commune en matière d’asile et d’immigration, axée sur «un contrôle effectif des frontières extérieures afin de lutter contre l’immigration clandestine». Ainsi, après en avoir abordé les contours lors d’une récente réunion informelle à Saint-Jacques de Compostelle (Espagne), les ministres de la Justice et de l’Intérieur de l’UE viennent d’approuver un plan global de lutte contre l’immigration illégale, qui prévoit notamment l’instauration d’un système commun d’identification des visas pour échange d’informations.
Ce plan, qui vise l’immigration illégale ainsi que le trafic d’êtres humains, centre son action sur le contrôle des visas, l’amélioration de l’efficacité des contrôles frontaliers, les politiques de réadmission et de rapatriement et le renforcement du rôle opérationnel d’europol (police européenne).
En matière de politique des visas, le plan, qui s’inspire d’un document de réflexion publié en novembre dernier par la commission européenne, instaure une banque de données sur tous les réfugiés pénétrant dans la communauté. Le système « EuroDac » mis en place à cet effet, enregistrera le pays membre par lequel le réfugié est entré dans l’Union européenne, ainsi que ses empreintes digitales et des renseignements concernant son identité.
Le plan comporte, également, des mesures répressives allant de la saisie des gains provenant des trafics d’êtres humains et des moyens de transport utilisés à la lutte contre les employeurs de main d’oeuvre clandestine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *