Lumières sur le Sahara marocain

Plusieurs journalistes, réunis à Laâyoune, ont dénoncé la proposition de l’Algérie visant la partition des provinces marocaines du sud et «sa politique expansionniste et hégémonique dans la région».
L’attitude algérienne concernant l’intégrité territoriale du Maroc dénote de sa volonté délibérée de s’opposer au droit légitime du Maroc sur son Sahara, en maintenant un conflit artificiel pour «dissimuler ses problèmes internes», ont souligné les journalistes qui ont pris part à une rencontre, organisée par le Club régional de la presse, samedi, sur le thème: «Lumières médiatiques sur le dernier rapport onusien » sur le Sahara marocain.
Les interventions ont porté notamment sur le contexte historique de la question du Sahara, la position ferme du Maroc et sa mobilisation constante pour consolider son unité territoriale.
Les journalistes se sont demandés si la direction du « Polisario » cherche sérieusement un règlement définitif ? cette entité fantoche n’a ni histoire dans la lutte contre l’occupation espagnole, ni soutien populaire, en dehors de l’Algérie qui la maintient sous son emprise, ont-il dit.
Le «Polisario» et l’Algérie, ont-ils souligné, entravent tout progrès vers un règlement réel de la question du Sahara, rappelant, à cet égard, les campagnes menées par l’Algérie contre le Maroc et la situation du «Polisario» qui craint toute progression vers une solution de peur de perdre les intérêts personnels de ses dirigeants..
Les participants ont passé en revue la lutte des marocains des diverses régions du royaume pour l’indépendance et l’unité et le rôle important joué par les fils des provinces du sud dans ce combat.
Ils ont rappelé la situation tragique que vivent les séquestrés des camps de Tindouf et souligné que l’Algérie veut maintenir ce conflit artificiel, et qu’en s’opposant au Maroc, elle joue un rôle dangereux pour asseoir ses visées expansionnistes et réaliser ses objectifs stratégiques, desseins dévoilés par sa thèse de partition qui vise à isoler le Maroc de son prolongement africain.
Les journalistes ont mis l’accent sur le rôle important que doit jouer la presse, toute tendance confondue, pour faire échec à toutes les tergiversations et manoeuvres visant l’unité territoriale du royaume.
les partitions, ont-ils souligné, ont toujours obéi aux seules impératifs stratégiques et économiques colonialistes, sans tenir compte des considérations sociale, ethnique et géographique des Etats ex-colonisés, en particulier, dans le continent africain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *