L’UMT et l’alternative syndicale

Depuis quelque temps, l’Union marocaine du travail (UMT) redouble d’efforts en vue de renforcer sa présence au sein de l’espace médiatique.
Dans cette perspective, a été créé, samedi à Rabat, le syndicat des journalistes de l’Agence Maghreb arabe presse (SJ-MAP), en présence des représentants de la commission chargée de préparer un nouveau cadre syndical pour les journalistes marocains et des syndicats de confrères exerçant au Groupe Maroc soir et à la TVM. Les journalistes de la MAP, réunis en assemblée constitutive, ont débattu et adopté le statut du syndicat et élu le secrétaire général, le secrétaire général-adjoint et les membres du bureau du SJ-MAP.
Le syndicat de ces journalistes a été constitué dans le souci d’une gestion responsable et démocratique des problèmes matériels et professionnels qui se posent au niveau de l’agence, et entend contribuer à l’édification d’une structure nationale démocratique et indépendante, fédérative de l’ensemble des journalistes marocains, répondant à l’évolution et au développement du champ médiatique marocain.
Lors de cette assemblée, les représentants de la commission préparatoire de la fédération des journalistes marocains, du Syndicat des journalistes du Groupe Maroc soir, affilié à l’UMT ( Union marocaine du travail) et du syndicat des professionnels de la télévision marocaine, appartenant au même syndicat, Hassan Ramid, Ahmed Saaïdi, Bouchra Mazih, ont exprimé leur soutien à cette initiative, la qualifiant de première pierre dans la perspective de la mise en place d’une structure fédérative professionnelle, démocratique et indépendante des journalistes marocains militant pour l’unité du corps et le développement de la profession en phase avec l’évolution qu’a connue le champ médiatique national .

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *