“L’union était inéluctable“

“L’union était inéluctable“

ALM : La mouvance populaire représente-elle une véritable force politique ?
Moha Lyoussi : Le Mouvement populaire unifié (MPU) comme chacun le sait représente une partie du corps électoral. Les dernières consultations qu’a connues le Maroc ont confirmé sa position prédominante sur l’échiquier national.
Etes-vous satisfait des modalités de cette union ?
Bien sûr car j’ai eu l’insigne privilège d’assister en 1958, aux côtés de mon père si Lahcen Lyoussi fondateur avec si Mahjoubi Aherdane, Dr Abdelkrim El Khatib et Si M’Barek Bakkai, à la naissance du Mouvement populaire. Aujourd’hui, c’est avec un réel plaisir et un profond soulagement que je vis le cheminement vers une unité retrouvée grâce à l’expérience des uns et à la sagesse des autres.
La famille populaire est-elle décidée sérieusement à emprunter la voie de la réunification ?
Libre de toute entrave, il ne dépend que de notre Mouvement d’assumer ses responsabilités pleines et entières. Il nous revient en conséquence, à nous et à nous seuls, de démontrer à celles et à ceux qui ont placé leur confiance dans la mouvance que l’ère de l’incompréhension est révolue et que la situation nouvellement créée donne l’occasion de faire preuve de nos capacités, notre dévouement et nos facultés d’adaptation et de tolérance pour aboutir dans la sérénité à la concrétisation du Mouvement populaire unifiée.
M.M Aherdan et Laenser ont fait remarquer que le pôle haraki n’a jusqu’ici servi que comme force d’appoint…
Il est normal que le mouvement, compte tenu aujourd’hui de son poids et de sa représentativité dans le paysage politique, prétende jouer un rôle plus important au niveau de différentes responsabilités nationales. Et puis, l’accès à ces dernières permettra à cette mouvance d’assumer pleinement la mission qui lui incombe.
Mais pourquoi la mouvance a-t-elle décidé de faire l’union aujourd’hui et non pas hier ?
Étant issues des mêmes racines et de la même matrice, il était inéluctable que les différentes composantes se retrouvent un jour autour d’un idéal commun. Ce n’est qu’un retour aux sources, certes tardif, mais il était inscrit dans l’ordre des choses.
Est-ce que la fusion concerne seulement les trois mouvements, le MP, le MNP et l’UD ?
Comme l’ont souligné clairement M. Aherdan et Laenser, Cette union n’est pas figée. Dès lors que les mêmes valeurs sont partagées, la raison et le bon sens imposent l’ouverture.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *